<
 
.

Les Tutos ESI : La sculpture de Trog'n !
Article Tutoriaux du Mercredi 07 Fevrier 2018

Texte, photos et sculpture : François-Xavier Huet

Je suis tout d'abord parti d'un croquis que j'ai essayé de retranscrire ensuite en trois dimensions (Photo 1).

Une fois mon armature établie sur un socle en résine, j'ai pu commencer à poser les premières masses en utilisant la plastiline « Chavant le beau touché ». J'aime beaucoup cette plastiline car elle a un pouvoir collant sur elle même qui est puissant (photos 2 à 5).

J'ai posé ainsi les volumes grossiers de la tête et du tronc, que j'ai affiné au fur et à mesure et forcément dans ma tête l’allure globale du personnage devenait plus claire (photos 6 à 9).

Et plus j'avançais et plus je me disais que cela correspondait à ce que je voulais faire. J'ai par la suite esquissé le nez, la bouche et les yeux qui étaient représentés par des billes (photos 10 à 15).

Comme précédemment, j'ai affiné mes volumes avec des outils dentelés qui permettent d'adoucir et d'homogénéiser les formes. J'ai placé les oreilles et là encore j'ai lissé mes volumes avec divers outils comme des ébauchoirs (photos 16 à 19).

La créature commençait à prendre forme. J’ai continué à affiner les volumes. (photos 20 à 25)

Une fois ces formes établies je les ai lissées dans l'ensemble avec de l'essence F (photos 26 et 27).

J'ai commencé à sculpter les détails avec une mirette, à savoir les rides d'expressions, ridules et textures de peau (photos 28 à 33).

Pour le dos de ma créature j’avais envie de créer une texture plus prononcée qu'a l'ordinaire, comme une sorte de corne qui se serait formée sur l'épiderme, à la texture de cuir tanné. Et j’ai procédé comme avec les formes, en adoucissant les textures (photo 34 à 36).

Pour la texture du crâne j'ai utilisé une éponge à barbe (éponge bleue d'aquarium) que j‘ai frottée en cercle sur la zone du crâne que j'avais talquée pour ne pas laisser des marques trop présentes (photo 37).

J'approchais alors de la fin de la sculpture. J'ai orienté les rides dans le sens où la peau est sensée se plisser. C'est en observant des photos de références que l'on sait comment la peau se plisse et se tend (photos 38 à 42).

Comme ce personnage tourne la tête, il ne fallait pas placer les masses comme si sa tête était vissée sur un support, mais bien penser aux mouvements d’extension des tendons et des muscles sous-jacents. On voit bien les mouvements de ces derniers au niveau du cou (photo 43). Cela donne un effet de torsion plus réaliste qui crédibilise la créature.

Et voilà, Trog’n a été terminé ainsi et je suis assez satisfait de ce qu'il dégage (photo 44 à 49).

Merci à tous d'avoir suivi ce tutoriel de la sculpture de Trog'n et à bientôt sur ESI !

En discuter sur le forum Bookmark and Share


Fantasy Attraction Arthur, l'aventure 4D
.