<
 
.

Maquillage : prise d’empreinte en bande plâtrée
Article Tutoriaux du Lundi 10 Juillet 2017

Par Guillaume « Gouach » (Merci à notre charmante cobaye !)

La prise d'empreinte en bande plâtrée constitue la technique la plus simple et la moins onéreuse de prise d'empreinte. Elle est aussi la moins précise. Néanmoins elle suffira au débutant pour la réalisation de prothèses sur mesure.

Matériel nécessaire :

Un paquet de bandes plâtrées (BP) plutôt de bonne qualité c'est-à-dire assez chargées en plâtre cela vous évitera d'avoir des traces de la trame en tissu sur votre positif. Vous pouvez en trouver en pharmacie, ou en magasin d'art ;
Du plâtre pour couler votre positif, prenez le le plus dur possible (idéalement si votre budget vous le permet , du plâtre synthétique) sinon vous pouvez utilisez du plâtre de paris , évitez par contre les plâtres premier prix des grandes surfaces qui sont très bon marché mais souvent de très mauvaise qualité ;
Une paire de ciseaux ;
De la vaseline trouvable aussi en pharmacie ou magasins d'art ;
Un pinceau ;
Du gros scotch ;
De quoi caler votre coque en plâtre ;
Une poche en plastique type congélation, solide et étanche ;
Un sac poubelle ;
Des récipients ne craignant pas le plâtre, vielle bassine ou fond de bidon ;
Quelques vieux chiffons ;
(+/-un bonnet de bain ou du film alimentaire étirable).

Et enfin un cobaye (choisissez le plutôt coopératif, patient, et pas claustrophobe…).

Etape 1 : Préparation du matériel

Comme toute activité de bricolage, cela peut être assez vite salissant, protégez votre lieu de travail avec une vieille toile cirée. A l'aide des ciseaux, vous pouvez commencer a couper vos bandes plâtrées en morceaux de différente taille, des grand de dix cm et des plus petits de cinq.

Etape 2 : La préparation du modèle

Expliquez lui tout d'abord le déroulement des opérations, faites lui enfiler de vieux habits puis protégez le en recouvrant son t-shirt d-un sac poubelle fixé avec du scotch (si le cobaye est un peu rétif n'hésitez pas a le scotcher directement sur le fauteuil…).

En effet lorsque vous appliquerez vos BP mouillées fatalement des gouttes d'eau plâtrées tomberont…. Protégez ses cheveux en les plaquant vers l'arrière avec du gel, vous pouvez aussi les protéger en utilisant un bonnet de bain ou du film alimentaire étirable… (Le problème étant qu'avec le film alimentaire vous moulerez les plis du film et que le bonnet de bain risque de descendre trop bas sur le front ce qui peut vous gêner ensuite quand vous ferez vos prothèses.)Vous pouvez protégez sa peau avec une crème grasse. Vaselinez les sourcils, et les cils, veillez à ce que votre modèle garde bien les yeux fermés à ce moment la. Ne chargez pas trop afin qu'il n'en aie pas dans les yeux d'une part parce que ça pique et donne une vision troublée pendant quelques minutes et d'autre part parce que ça ne sert a rien.

N'en mettez pas non plus sur la racine des cheveux c'est trop penible à nettoyer. Par contre certaines demoiselles ont un duvet assez prononcé sur les joues, dans ce cas, vaselinez.

Avant de commencer, rappelez vous que vous êtes responsable du bien être de votre modèle, ce dernier ne pouvant ni parler ni voir ce qu'il se passe, mettez au point avec lui un code permettant de communiquer. Décrivez lui au fur et à mesure, la progression de votre travail et enfin soyez délicat, car privé de la vue, les stimulations tactiles sont ressenties un peu plus intensément.

Etape 3 : La prise d'empreinte

Allez, c'est parti ! Trempez vos bandes plâtrées dans la bassine d'eau (un simple passage suffit) et appliquez les sur le visage de votre modèle, lissez les le maximum sans pour autant en chasser le plâtre , la première couche de BP est celle qui doit être posée de la plus proprement possible car c'est d'elle que dépend la finesse du tirage final. Faites se chevaucher les bandes et continuer de lisser. Arrivé au niveau du nez c'est la qu'il faut être soigneux, approchez vous le plus prés possible des narines Mouillez une BP pliez la en deux et posez la délicatement au niveau de la cloison nasale, le défi étant de poser ces bandes plâtrées sans que le modèle n'inhale de goutte d'eau. Passez le plus prés possible de la racine des cheveux, des golfes fronto-temporaux, des tempes, des pates, vous pouvez dépassez un peu sur la racine de l'oreille, cela vous sera un repère bien utile quand vous sculpterez. Durant l'opération prenez garde avec vos mains de ne pas faire tomber de gouttes sur vos BP en attente, sinon le plâtre commence a prendre et vous vous retrouvez a appliquer une BP avec une zone déjà rigide. Appliquez plusieurs couches de BP, renforcez particulièrement les bords et surtout le nez qui devra supporter le poids du plâtre lors du tirage ans se déformer. Vous pouvez colorer votre eau de trempage avec de la gouache ou de l'acrylique afin de bien faire la différence entre les différentes couches de BP posées et n'oublier aucune zone. Lorsque l'épaisseur atteint 0,5cm vous pouvez vous arrêter et laisser sécher. Continuez a parler a votre modèle pendant les 10 minutes du séchage.

Etape 4 : Le démoulage

Demandez à votre modèle de soutenir la coque en plâtre, de se pencher vers l'avant et de faire quelques grimaces afin de la décoller de sa peau.

Laissez-le gérer cette étape à sa vitesse en y allant petit a petit. Aprés quelques efforts (si vous avez correctement vaseliné tout les poils qui pouvaient dépasser), vous pouvez récupérer votre coque en plâtre, appelée le «négatif » de votre moulage.

Aidez votre modèle à se débarbouiller (vous lui devez bien ça et puis… on ne sait jamais, si votre tirage est raté, ça serait bien qu'il accepte de réessayer).

Etape 5 : Préparation du tirage

Avec des petits bouts de BP obstruez les narines.

Retournez votre négatif et vaselinez-le à l'aide du pinceau, n'oubliez aucune zone, sinon, vous ne pourriez pas désolidariser la coque du tirage.

N'en mettez pas trop pour autant vous risqueriez d'avoir des traces de pinceau sur votre positif. Gonflez une poche à moitié disposez-la au fond d'un récipient

Calez votre négatif dessus à l'aide des chiffons. Le rôle de cette poche est de repartir de manière uniforme le poids sur la coque en plâtre. Cela évite que votre positif ait le nez aplati si la coque ne résistait pas au poids du plâtre.

Etape 6 - Le tirage en plâtre

Faites un plâtre assez liquide. Gâchez le une fois qu'il affleure la surface et appliquez le au pinceau dans le négatifs afin d'éviter d'emprisonner des bulles d'air.

Faites un plâtre plus épais et appliquez le sur les parois afin d'obtenir une épaisseur de plusieurs centimètres.

Laissez le sécher une nuit.

Etape 7 - Le démoulage du positif

A ce moment la, votre plâtre est dur mais toujours humide. Retourner votre positif et défaites votre coque en arrachant BP par BP.

Normalement si vous avez correctement vaseliné votre négatif le démoulage se fait sans problème. Alors ? Pas de bulles ? Votre positif vous semble conforme à votre modèle ? Très bien !

Vous pouvez gratter les petites imperfections de la peau avec une lame de cutter et retailler un peu les bords. Et vous voilà donc détenteur d'un visage en plâtre. C'est déjà satisfaisant maiiiis. Le meilleur reste à venir !

[En discuter sur le forum]
Bookmark and Share


Fantasy Attraction Arthur, l'aventure 4D
.