ALICE DE L’AUTRE CÔTÉ DU MIROIR : Entretien avec Mia Wasikowska (Alice) – 3ème partie
Article Cinéma du Vendredi 22 Juillet 2016

Propos recueillis et traduits par Pascal Pinteau

Est-ce que les avancées dans le domaine des effets visuels qui ont eu lieu pendant les six années qui se sont écoulées depuis le premier épisode ont changé un peu votre expérience pendant le tournage ?

J’ai eu l’impression que le tournage était techniquement très proche de mon expérience d’il y a six ans. C’est probablement dans le domaine de la post-production que certaines choses sont devenues plus simples et plus rapides à réaliser numériquement.

Vous est-il arrivé d’envier la liberté de jeu dont Johnny Depp et Sacha Baron Cohen pouvaient disposer en raison de l’excentricité de leurs personnages ? Ou étiez-vous contente d’être le personnage sensé au centre de tout cet univers délirant ?

Je dois dire que je les ai enviés un petit peu, parce que c’était un plaisir de les voir se défouler et s’amuser en donnant vie à leurs personnages. Mais je comprenais bien que Alice est le personnage qui ancre un peu cette histoire dans le monde réel, ou plutôt qui est le lien avec la réalité alors que l’on voyage dans ces univers extravagants. Elle représente aussi le point de vue du public.

Si l’on vous avait donné la possibilité d’interpréter l’un des autres rôles féminins du film, lequel vous aurait tenté ?

Le rôle d’Helena Bonham Carter, la reine de cœur, est vraiment savoureux. Si Disney produit un troisième volet, j’essaierai peut-être de la remplacer ! (rires)

Avez-vous déjà eu l’impression de vous retrouver au pays des Merveilles dans la vraie vie, peut-être lors d’un voyage ?

Oui : la première fois que j’ai quitté l’Angleterre pour venir à Los Angeles ! (rires) Los Angeles est la ville la plus bizarre au monde ! Je l’aime beaucoup mais on se trouve tellement souvent dans des endroits décalés, fous et avec des gens délirants que l’on a vraiment l’impression d’être au pays des Merveilles ! (rires) C’est un monde totalement différent de l’endroit où j’ai grandi. Mais peut-être les lieux où j’ai passé mon enfance vous sembleraient-ils étranges aussi ?

Avez-vous pu improviser lorsque vous jouiez avec Johnny ou Sacha ?

Un petit peu, oui. Surtout avec Sacha qui a l’habitude d’improviser beaucoup. C’est très amusant car il a toujours l’œil qui pétille et il adore faire rire ses partenaires. Johnny aussi, mais dans un registre d’humour différent.

La suite de notre dossier ALICE DE L’AUTRE CÔTÉ DU MIROIR paraîtra bientôt sur ESI !

[En discuter sur le forum]
Bookmark and Share


.