<
 
.

LIFE : ORIGINE INCONNUE : Les astronautes de la station spatiale internationale menacés par une mystérieuse forme de vie martienne – 1ère partie de notre visite du tournage
Article Cinéma du Vendredi 14 Avril 2017

Propos recueillis et traduits par Pascal Pinteau

Le grand retour du huis-clos de SF à suspense dans une production ambitieuse dotée d’un casting impressionnant.

C’est dans la matinée du 8 août 2016 que ESI a été convié à visiter la station spatiale internationale, ou plus exactement sa fidèle reconstitution érigée dans les studios anglais de Shepperton pour les besoins du thriller de science-fiction LIFE : ORIGINE INCONNUE. Cette production des studios Sony Columbia réalisée par le suédois Daniel Espinosa - qui a signé récemment l’excellent film d’action SECURITE RAPPROCHEE - bénéficie d’un casting de premier plan qui réunit Jake Gyllenhaal (PRINCE OF PERSIA, NIGHTCRAWLER), Rebecca Ferguson (MISSION: IMPOSSIBLE - ROGUE NATION) et Ryan Reynolds (DEADPOOL) dans les trois rôles principaux, ainsi que l’actrice russe Olga Dihovichnaya, Hiroyuki Sanada (vu dans la série horrifique des « RING » japonais & dans les productions américaines SUNSHINE, THE WOLVERINE et MR HOLMES), et Ariyon Bakare (JUPITER ASCENDING, THE DARK KNIGHT ). Le scénario du film écrit par Paul Wernick & Rhett Reese - le tandem gagnant de DEADPOOL - étant bâti sur le mystère et le suspense, la production du film et les studios Sony ne nous ont révélé que le strict minimum de l’intrigue via le synopsis officiel suivant : « LIFE : ORIGINE INCONNUE est l’histoire des six membres de l’équipage de l’ISS - la Station Spatiale Internationale - dont la mission consiste à étudier un échantillon ramené de la planète Mars qui pourrait contenir la première preuve de vie extraterrestre jamais trouvée. Mais cette forme de vie s’avère bien plus intelligente que l’on aurait pu s’y attendre. » Pour en savoir plus, nous avons d’abord rencontré l’équipe des quatre producteurs du film : David Ellison et Dana Goldberg, de la société de production Skydance qui collabore régulièrement avec la Paramount sur les franchises STAR TREK, G.I. JOE et MISSION : IMPOSSIBLE, ainsi que Bonnie Curtis et Julie Lynn, qui ont fondé Mockingbird Pictures après avoir collaboré avec des cinéastes de renom comme Steven Spielberg…

Entretien avec les producteurs David Ellison, Dana Goldberg, Bonnie Curtis et Julie Lynn

Pouvez-vous nous parler de LIFE : ORIGINE INCONNUE, et de la manière dont ce projet de film est né ?

David Ellison
: Volontiers. En 2012, pendant que je travaillais sur G.I. JOE CONSPIRATION pour la Paramount, le véhicule « Mars Rover » de la NASA s’est posé sur la planète rouge, et je me suis demandé ce qui se passerait s’il trouvait des échantillons de formes de vie là-bas, et que ces prélèvements étaient ensuite acheminées jusqu’à la station spatiale internationale pour y être observés, analysés et étudiés de différentes manières. Dana Goldberg et moi discutions depuis longtemps déjà de l’idée de situer l’intrigue d’un thriller dans l’environnement en apesanteur de la station spatiale internationale. J’ai déjeuné ensuite avec les scénaristes Paul Wernick et Rhett Reese pour leur parler de ce concept, ils ont travaillé dessus de leur côté, puis sont revenus nous voir au bout d’un moment dans nos bureaux de la Paramount pour nous « pitcher » à Dana et à moi l’histoire qu’ils avaient imaginée à partir de notre idée de départ. Leur vision des choses nous a beaucoup plu, et c’est la raison pour laquelle nous nous trouvons tous aujourd’hui à Shepperton, sur le tournage de Life : Origine Inconnue !

Quels vont être le ton et l’atmosphère du film ?

Dana Goldberg :
Je pense que le décrire en parlant d’un thriller de science-fiction très intense serait la définition la plus évocatrice et la plus honnête de ce projet. Vous retrouverez tous ces éléments dans le film.

Et pouvez-vous nous donner aussi un peu plus de détails sur l’histoire ?

Dana Goldberg :
Elle est située dans le futur proche, et comme elle repose sur des faits scientifiques réels qui se sont déroulés récemment, nous nous amusons parfois à dire que LIFE : ORIGINE INCONNUE est désormais un film de « science factuelle » et non plus de science-fiction ! Notre objectif principal est de faire en sorte que les spectateurs soient convaincus de voir des évènements crédibles et bien réels se dérouler devant eux. Comme s’ils étaient les témoins privilégiés de circonstances qui pourraient devenir le sujet principal des journaux télévisés d’après-demain.

Comment vous êtes-vous assurés que tout ce que vous montrez dans LIFE : ORIGINE INCONNUE serait validé par des conseillers en aérospatiale et en biologie ?

Dana Goldberg :
En faisant énormément de recherches pour nous entourer des meilleurs spécialistes, dont Bonnie va vous parler…

Bonnie Curtis :Nous travaillons avec trois conseillers scientifiques principaux qui nous ont apporté une aide formidable, et nous dialoguons aussi avec des dizaines d’autres conseillers que nous consultons sur des points très précis, de manière plus ponctuelle. Bien évidemment, nous sommes obligés de prendre parfois des libertés avec la réalité et de l’aménager un peu, parce que nous tournons un film, une histoire de fiction, et aussi parce que l’action se déroule dans le futur. Cela nous a amenés à imaginer ce que l’on n’arrive pas encore à faire actuellement dans la station spatiale internationale, mais que l’on parviendra probablement à réaliser d’ici cinq, six ou neuf ans. Nos trois conseillers scientifiques principaux suivent le projet depuis longtemps. Il y a Willy Schnit qui est associé depuis longtemps avec l’Agence Spatiale Européenne, l’ESA, Adam Rutherford qui est un généticien qui a une affinité particulière pour la recherche spatiale, et qui intervient fréquemment sur les médias du Royaume-Uni, dans des programmes scientifiques très bien faits et destinés au grand public. Il a publié en 2013 un ouvrage intitulé CREATION consacré aux origines de la vie et à la manière dont celle-ci pourrait évoluer dans le futur, et il a souvent conçu, écrit et présenté des programmes de radio et des documentaires scientifiques pour la BBC. Comme Adam est aussi un vrai « geek », il a été conseiller scientifique sur des films fantastiques comme WORLD WAR Z, KINGSMAN : SERVICES SECRETS et EX-MACHINA ! Il est à la fois un savant reconnu et un vrai cinéphile. Kevin Fong a quasiment un profil identique. Il est médecin anesthésiste et partage la même passion pour l’exploration spatiale. Il est l’un des principaux experts en médecine de l’espace du Royaume-Uni, et il est le co-directeur du Centre for Aviation Space and Extreme Environment Medicine (C.A.S.E. Medicine) au Collège de l’Université de Londres (ce que l’on peut traduire par « Centre de la médecine des environnements extrêmes en aéronautique et dans l’espace » NDLR). Comme il y a toujours des médecins et des ingénieurs à bord de la station spatiale internationale dans la réalité, nous consultons très fréquemment ces trois scientifiques, ainsi que des ingénieurs, à propos des caractéristiques physiques du fonctionnement technique de la station. Ils ont collaboré étroitement avec notre département de création artistique et notre chef décorateur pour reconstituer la station, et pour lui apporter aussi les modifications concernant les équipements plus avancés que nous avons imaginés et qui existeront probablement dans le futur proche. Comme il y a deux médecins à bord de la station dans notre histoire, Kevin s’assure que leur comportement correspond bien au protocole médical, et il supervise aussi la manière dont ces médecins pourraient s’auto-diagnostiquer et se traiter l’un l’autre pendant les évènements imprévus décrits dans le film. Il a supervisé aussi la représentation des expériences scientifiques futuristes que les personnages mènent dans la station, afin qu’elles soient aussi crédibles que possible. Par exemple, Kevin et Adam nous ont aidé à définir comment l’équipage de notre film pourrait se lancer dans l’analyse des échantillons ramenés de Mars, afin de récolter le plus d’informations d’astrophysique, d’exobiologie et d’archéologie. Bref, nous consultons très fréquemment ce trio d’experts, et plus ponctuellement des dizaines d’autres spécialistes extrêmement pointus.

Ces trois scientifiques sont-ils présents pendant le tournage ?

Bonnie Curtis :
Pas tous les jours, mais ils sont venus à tour de rôle assez fréquemment, car nous avons eu besoin de leurs lumières à différents moments, et à propos de sujets variés. Willy est resté constamment avec nous pendant les sept premiers jours de tournage pour vérifier que tout ce que nous montrions était présenté de manière réaliste et conforme aux véritables protocoles de l’ISS. Nos experts nous ont aussi appris comment l’équipage de la station spatiale internationale se déplace et flotte en apesanteur. Ces informations ont été reprises par Alex Reynolds, notre experte en mouvements, et elle les a enseignées aux acteurs afin qu’ils se comportent de manière réaliste en simulant leurs déplacements en apesanteur pendant le tournage. Alex est une fantastique experte en gestuelle. Elle a travaillé récemment avec Eddie Redmayne pour l’aider à jouer son personnage de transsexuel dans DANISH GIRL, pour lequel il a été nominé à l’Oscar. Alex et Willy ont collaboré étroitement pendant les sept premiers jours sur le réglage des scènes d’apesanteur avec les comédiens et les équipes techniques. Alex a repris seule le flambeau après. Ensuite Kevin est arrivé pour vérifier que nos personnages de médecins allaient reproduire les bons gestes de pratique médicale, puis Adam nous a aidé à préparer les scènes au cours desquelles l’équipage examine ce que le Rover a récupéré sur la surface de Mars.

La suite de notre dossier consacré à Life : Origine inconnue paraîtra bientôt dans les pages secrètes d’ESI exclusivement réservées aux lecteurs d’Effets spéciaux, 2 siècles d’histoires ! Bookmark and Share


Fantasy Attraction Arthur, l'aventure 4D
.