<
 
.

LES GARDIENS DE LA GALAXIE VOL 2 : Rencontre exclusive avec Zoe Saldana / Gamora – 1ère partie de notre dossier !
Article Cinéma du Mercredi 19 Avril 2017

La dream team du Space Opera signé Marvel est de retour sur les écrans, dans un nouvel épisode encore plus drôle et spectaculaire que le précédent, à en juger par les scènes que nous avons pu visionner en avant-première ! ESI a rencontré les membres de l’équipage à Los Angeles, à commencer par la ravissante Zoe Saldana.

Propos recueillis et traduits par Pascal Pinteau.

Entretien avec Zoe Saldana / Gamora

Comment décririez-vous ce deuxième épisode des GARDIENS DE LA GALAXIE à une personne qui ne connaîtrait rien des films Marvel ?


Je crois que je lui dirais qu’il s’agit d’une aventure de Science-fiction très spectaculaire, mais avec des sentiments humains authentiques et des rapports entre les personnages qui sonnent justes. C’est un divertissement qui offre plusieurs niveaux de lecture au public, et que l’on peut aller voir à fois avec ses enfants et avec leurs grands-parents ! Si vous allez voir le film ainsi en famille, les trois générations de spectateurs y trouveront des choses à apprécier : la musique des années 70 à 80, les situations comiques, les aventures jalonnées de grandes scènes d’action, les combats de super-héros, les décors délirants, etc. Personnellement, j’adore ce genre de films. J’aime beaucoup le cinéma d’auteur et les films indépendants qui parlent de sujets graves, bien sûr, mais avouez que si l’on ne voyait que cela toute l’année, que des histoires déchirantes et de récits de relations conflictuelles dramatiques, on déprimerait tellement qu’on n’aurait plus l’énergie de sortir de son lit le matin. A notre époque où les problèmes effarants se multiplient et les nouvelles inquiétantes abondent, on a bien besoin d’un peu de légèreté, d’humour et d’évasion pour oublier ses soucis le temps d’une projection partagée en famille ! Dieu merci, il nous reste encore la science-fiction pour rêver et pour imaginer des aventures extraordinaires !

On connaît la passion de James Gunn pour la musique pop et les chansons américaines des années 70 et 80. Sur l’affiche volontairement kitsch de ce nouvel opus, la pose de Quill semble même être un petit clin d’œil parodique à LA FIEVRE DU SAMEDI SOIR. James Gunn allait-il jusqu’à diffuser les chansons qu’il avait choisies sur le plateau, quand vous tourniez les scènes auxquelles elles étaient destinées ?

Oui, James nous a effectivement fait entendre certaines de ces chansons sur le plateau pendant le tournage, et cela a été une aide précieuse pour moi car leurs paroles prenaient alors une grande importance et guidaient ma performance d’actrice. Et comme j’ai aussi une formation de danseuse, je me sentais portée par la musique. Dans ma vie personnelle, la musique joue un grand rôle : j’en écoute tout le temps, comme si toute ma journée était un grand clip vidéo ! James a eu beaucoup de chance, car il a obtenu la permission d’utiliser dans le film chacune des chansons qu’il avait choisies, et qui appartiennent toutes à l’époque très spécifique de l’histoire des USA que vous venez de citer, et qui dans notre histoire, correspond à cette partie de l’enfance de Quill qu’il a passée sur la terre, avant d’être kidnappé et de partager la vie des pirates de l’espace dirigés par Yondu. James Gunn est originaire des environs de Saint-Louis, dans le Missouri, et dans son enfance, il a baigné dans le Rock n’ roll qu’aimait la population qui appartenait à la classe moyenne américaine. Même si nous ne les connaissons pas vraiment bien, nous avons tous eu l’occasion d’entendre ces chansons populaires de la fin des années 70, début des années 80. Lorsqu’elles passent à la radio, nous les entendons parfois en fond sonore sans y prêter vraiment attention, alors que ces chansons méritent bien mieux que cela : elles sont souvent remarquables, tout autant pour leurs mélodies que pour la qualité de leurs paroles. James les a soigneusement sélectionnées pour qu’elles servent de commentaires parallèles aux scènes de ce Space Opera de super-héros, et le mélange de ces deux ingrédients est vraiment original, drôle et touchant. Chaque chanson qu’il a retenue correspond à un moment très précis d’une scène, et son impact dramatique est étonnant. Cela produit une émotion sincère, authentique, qui évoque des souvenirs que nous partageons tous. C’est formidable qu’il ait pu avoir le droit d’utiliser chacune de ces chansons choisies avec tant de soin…

Allons-nous découvrir une Gamora plus sereine dans ce nouvel opus ? Dépose-t-elle un peu son armure de guerrière ?

C’est mon sentiment, oui. L’action se déroule quelques mois après les évènements décrits dans le premier épisode et la victoire remportée sur Xandar par nos héros. Gamora a eu le temps d’apprécier les sentiments de sécurité et de paix qu’elle a trouvés en devenant l’un des membres de la famille des Gardiens de la Galaxie. Ce groupe est composé de solitaires, de marginaux et d’orphelins qui apprennent encore à se connaître. Il est de plus en plus soudé, même si certains d’entre eux se comportent encore comme des ados égoïstes. C’est notamment le cas du bébé Groot, qui est très immature et parfois même insupportable. Mais il est tellement mignon qu’on ne peut pas lui en vouloir ! Et Rocket est toujours une irrésistible crapule qui ne loupe pas une occasion d’imaginer comment escroquer impunément son prochain ! (rires) Lui aussi est craquant à sa manière.

Rocket Racoon est devenu l’une des stars de l’univers Marvel.

Oui ! Au début je pensais que ce raton laveur allait surtout plaire aux petits enfants et aux ados, mais en réalité les hommes l’aiment tout autant ! Les femmes aiment Groot et sont sensible au charme de Star-Lord, bien sûr, mais les gars adorent l’impertinence et le culot de Rocket ! Nous vivons dans un monde qui est tellement réglé par des codes et des convenances qu’il est agréable de voir un personnage agir de manière aussi transgressive que lui ! (rires)

Dans les quelques scènes du film que nous avons vues avant de vous rencontrer, Drax est particulièrement drôle. Sa candeur et sa franchise brutale est une source quasi inépuisable d’humour de situation…

C’est vrai ! Dave Bautista est formidable dans ce rôle. Vous avez pu le rencontrer, je crois, et constater que dans la vie, c’est un homme charmant, intelligent, modeste et très professionnel. Depuis le premier épisode des Gardiens, il a joué dans plusieurs films, dont SKYFALL, le dernier James Bond, et il a acquis beaucoup d’expérience en tant qu’acteur. Sa performance dans ce Volume 2 des GARDIENS DE LA GALAXIE est encore plus impressionnante et plus drôle que dans le premier volet. Je crois que James Gunn s’est beaucoup amusé en écrivant ces scènes et ces dialogues-là !

Gamora est-elle désormais plus sensible au charme de Peter Quill ?

Gamora a tellement souffert pendant son enfance, lorsqu’elle a été arrachée à sa famille pour devenir une mercenaire impitoyable au service de Thanos, que l’amour est un sentiment qui lui a longtemps paru totalement étranger. Mais elle a évolué depuis, et a appris à tourner cette page de sa vie. Elle envisage enfin de montrer les aspects plus vulnérables de sa personnalité parce qu’elle sait qu’elle peut faire confiance à Peter Quill. De son côté, Peter veille aux besoins de chacun des membres de l’équipe et fait de son mieux pour les protéger. Il est partagé entre le désir de s’imposer comme le chef de l’équipe – ce qui n’est pas facile quand on doit coordonner des individus aussi différents les uns des autres pendant une mission – et son attirance pour Gamora. Sans dévoiler ce qui se passe, vous verrez comment leur relation évolue au cours de cette histoire.

Nebula fait aussi son retour…et sa colère envers Gamora semble être toujours aussi vive…

Oui, le conflit entre les deux sœurs est loin d’être apaisé. Gamora aimerait trouver les moyens de désamorcer tout cela, et de comprendre quelles sont les motivations de Gamora. Ses véritables intentions font partie des enjeux du film, donc ne comptez pas sur moi pour vous en dire plus ! Mais pendant une bonne partie de cette histoire, on se demande si Nebula est agressive parce qu’elle a énormément souffert – plus encore que sa sœur – en se battant au service de Thanos, ou si cela est dû à sa vraie nature…

La suite de notre dossier consacré à Gardiens de la Galaxie : Volume 2 paraîtra bientôt sur ESI ! Bookmark and Share


Fantasy Attraction Arthur, l'aventure 4D
.