<
 
.

KONG : SKULL ISLAND : Entretien avec Alex Garcia, producteur exécutif – 3ème partie
Article Cinéma du Vendredi 28 Avril 2017

Propos recueillis et traduits par Pascal Pinteau

Nous avons constaté avec plaisir que vous avez donné à Kong l’aspect imaginé par Willis O’Brien dans le chef d’œuvre réalisé par Schoedsack et Cooper en 1933. Comment cela s’est-il passé artistiquement ? Avez-vous eu recours à un sculpteur qui a reconstitué la tête du personnage ? Ou le personnage a-t-il été modélisé directement en images de synthèse ?

Nous avons commencé par faire réaliser des illustrations 2D par un groupe d’artistes de grand talent, ainsi que des études du modèle original de Kong, grâce à des photos d’époque. Ensuite, quand nous avons eu le sentiment d’avoir bien capturé l’esprit du personnage de 1933, nous sommes passés à l’étape suivante qui a consisté à l’adapter, à le rendre un peu plus réaliste grâce aux techniques actuelles, et à lui donner un aspect unique pour notre film.

Quelles sont les satisfactions personnelles que vous éprouvez en vous impliquant dans la production de ces films de monstres géants ?

Déjà, cela nous donne le plaisir de parler à des fans sincères et cinéphiles comme vous, qui sont aussi attachés à ces merveilleux personnages que nous le sommes. C’est la raison pour laquelle nous consacrons toute notre énergie à restituer l’essence de ces créatures dans nos nouvelles productions, afin que les fans et le public en général passent un très bon moment en les découvrant. Entreprendre de tels projets est aussi un exercice effrayant, car on court toujours le risque de déplaire à certains quand on se lance dans de nouvelles adaptations de films cultes. L’autre grand plaisir, c’est l’opportunité de faire découvrir ces personnages à toute une partie du public qui ne les connaît pas encore.

Étiez-vous fan de films de Kaijus quand vous étiez enfant ?

Oh oui ! Particulièrement des films de Godzilla. Mais j’avais été fasciné aussi par le KING KONG original. Il y a dans ces films des images tellement fortes qu’elles vous captivent presque malgré vous.

En tant que fan du KING KONG de 1933, avez-vous suggéré à Jordan des idées de clins d’oeils et d’hommages au film original ?

Ce que je peux vous dire, c’est que nous avons placé des références très subtiles dans le film, que vous pourrez vous amuser à relever.

En tant que membre de l’équipe créative du film, quelles sont les séquences de KONG : SKULL ISLAND dont vous êtes le plus fier ?

La séquence du début du film, où l’on voit les hélicoptères survoler Skull Island et se retrouver face à Kong est vraiment originale et spectaculaire. C’est d’ailleurs le sentiment que nous avons tous eu en travaillant sur ce film, car vous ne verrez aucune scène qui ressemble à celles des précédentes apparitions de King Kong au cinéma, notamment parce qu’il se retrouve face à des soldats et des appareils modernes de l’époque de la guerre du Vietnam. Il y a aussi une autre séquence que j’aime énormément : nous l’avons appelée « l’ossuaire » parce qu’elle se déroule dans une plaine jonchée d’os de créatures géantes. Je ne veux pas la gâcher en vous la racontant, mais cet environnement crée une atmosphère inquiétante et onirique qui en fait l’un des moments à part du film.

Le KING KONG original de 1933 avait permis à l’ingénieur du son Murray Spivack de créer les premiers effets sonores, et notamment les cris des dinosaures et les grognements de Kong. Pouvez-vous nous parler de la création de la « voix » de Kong dans cette nouvelle adaptation ?

C’est Al Nelson de la division son du Skywalker Ranch, Skywalker Sound, qui a réalisé les grognements de Kong en combinant de nombreux cris d’animaux et en modifiant leur vitesse. Je n’ai pas ses fantastiques connaissances, donc je suis bien incapable de vous dire précisément quels enregistrements de bêtes il a mélangés et traités avec tous ses outils numériques pour créer les rugissements de Kong, mais quand nous les avons entendus pour la première fois, nous avons eu l’impression que nous nous trouvions sur Skull Island, et que nous étions minuscules à côté de Kong ! (rires)

La suite de ce Kolossal dossier sur KONG : SKULL ISLAND paraîtra prochainement sur ESI ! Bookmark and Share


Fantasy Attraction Arthur, l'aventure 4D
.