<
 
.

LES GARDIENS DE LA GALAXIE VOL disponible en Blu Ray: Entretien avec Chris Pratt et Zoe Saldana – 1ère Partie
Article Cinéma du Mardi 12 Septembre 2017

Propos traduits par Rascal Raccoon

Dans les éditions DVD et Blu Ray du film, on trouve énormément de bonus, dont quatre scènes coupées. Que pensez-vous de ces moments que les spectateurs n’avaient pas vus en salles ?

Zoe Saldana :
J’aime bien voir les scènes coupées, en général, car ce sont souvent de bons témoignages du processus de tournage. On comprend le cheminement du travail de l’équipe.

Chris Pratt : A chaque fois que je regarde des séquences coupées d’un film, je les trouve vraiment intéressantes, mais la raison pour laquelle le réalisateur a décidé de les supprimer est presque toujours évidente. Il ne m’est arrivé que très rarement de me dire « Vous savez quoi ? Si cette scène était restée dans le film, il aurait été meilleur. » Cependant, elles sont toujours amusantes à découvrir. Dans le cas de GARDIENS DE LA GALAXIE VOL 2, en tant que collaborateur, comme tous ceux qui ont travaillé sur ce film, on ressent toujours une petite sensation d’absence, un regret, quand certains moments que vous aviez espéré voir sur le grand écran ont été coupés. Vous découvrez le montage définitif, et là vous vous dites « Oh, j’aurais vraiment aimé voir cette scène. »

Justement, quelle est votre scène coupée préférée parmi celles que l’on découvre pour la première fois dans cette édition vidéo ?

Chris Pratt :
La scène avec la statue, même si je sais parfaitement pourquoi elle n’aurait pas fonctionné dans le film. Initialement, Quill devait être très content de suivre Ego et d’aller découvrir son monde. C’était décrit ainsi dans le script, mais ce n’est qu’au moment où nous avons commencé à tourner les scènes additionnelles que nous avons déterminé que Quille serait un peu plus cynique à propos de tout cela, et que Gamora devrait le faire changer d’avis. Nous avons ajouté certaines choses comme celles-ci pour donner un peu plus de profondeur à l’histoire à ce moment-là, et du coup cette fameuse scène avec la sculpture ne fonctionnait plus du tout.

Que pouvez-vous nous en dire ?

Zoe Saldana :
Que c’était encore un bon gag signé James Gunn !

Chris Pratt : Eh bien dans cette scène Ego nous dévoile une sculpture qu’il a créée pour nous, en notre honneur. Elle représente principalement Peter Quill en Star-Lord, et son effigie est beaucoup plus grande que nature, tandis que tous les autres membres de l’équipe des Gardiens de la Galaxie sont de minuscules statuettes à ses côtés. Quill observe tout cela, ravi, et dit « C’est parfait ! » (rires) C’est une scène vraiment drôle mais qui ne fonctionnait plus dans le nouveau contexte du développement de l’histoire. Je suis ravi de savoir que le public va enfin pouvoir la découvrir.

Peter Quill et Gamora sont devenus des héros iconiques de l’univers cinématographique de Marvel. Selon vous, qu’est-ce qui fait un bon héros ?

Chris Pratt :
Un bon héros n’est pas égoïste. Il pense d’abord aux autres et est prêt à mettre sa santé, sa vie et son propre bonheur en danger pour les aider. Un héros est quelqu’un qui revêt un uniforme le matin et va travailler pour protéger un pays, une rue ou pour guider des enfants dans la vie.

Zoe Saldana : J’ajouterai que dans la fiction comme dans la vie, ce sont souvent les défauts des héros qui les rendent attachants. Et leur grand cœur aussi. J’aime les gens qui ne sont pas parfaits et qui l’admettent. Je crois que c’est la raison pour laquelle les Gardiens de la Galaxie sont mes héros favoris, parce qu’ils sont bourrés de défauts mais que cela ne retire rien au fait qu’ils ont de très grands cœurs.

Qui est votre plus grand héros dans la vraie vie, à titre personnel ?

Chris Pratt :
J’éprouve de l’admiration pour beaucoup de gens. Mais mon plus grand héros est probablement mon frère aîné, Cully. Il est policier et il a été très présent pour s’occuper de moi et me guider pendant toute mon enfance. Il m’a toujours protégé et bien conseillé. Et il m’a permis de prendre confiance en moi en grandissant. Je crois que le chemin que j’ai parcouru, je le lui dois en grande partie, parce qu’il a été un exemple formidable et un mentor.

C’est étonnant…

Chris Pratt :
Oui. J’ai eu vraiment beaucoup de chance. Ma famille est formidable. J’ai aussi une sœur, une mère et un père qui sont géniaux, mais mon frère l’est tout particulièrement. C’est mon grand héros.

Zoe Saldana : Ma mère est ma plus grande héroïne, je lui dois tout. C’est une femme étonnante, courageuse, intelligente et forte. Je mesure tous les jours la chance que j’ai eue qu’elle m’inculque ses valeurs. Je considère aussi mes enfants comme mes héros, parce que même à leur jeune âge, ils nous apprennent énormément de choses, à mon mari et à moi. Nous redécouvrons le monde par leurs yeux, et c’est une expérience magnifique qui vous transforme aussi et qui vous oblige à retrouver le sens de l’émerveillement et des joies essentielles. Je ne l’aurais jamais imaginé avant de devenir maman, mais nos enfants nous « élèvent » aussi et c’est vraiment une grande source de satisfaction.

Quels sont vos autres héros dans la vraie vie ?

Chris Pratt :
Les femmes et les hommes qui se sont engagés dans l’armée. Pendant la préparation de mon rôle pour le film ZERO DARK THIRTY, j’ai rencontré plusieurs conseillers militaires qui sont devenus des amis. Ils faisaient partie des forces spéciales, et ils ont vécu l’enfer sur le champ de bataille avant de revenir à la vie civile, mais ils ne s’en vantent jamais. Ce sont des professionnels discrets qui ont fait énormément de sacrifices pour défendre une cause en laquelle ils croient.

Zoe Saldana : J’ai également beaucoup d’admiration pour eux.

Lorsqu’il était enfant, le héros de Peter Quill était David Hasselhoff. Quel était votre idole pendant votre enfance ?

Chris Pratt :
Sylvester Stallone était mon idole. J’adorais RAMBO. J’avais même un couteau Rambo en plastique ! (rires) Et son kit de survie ! J’adorais ce personnage. Le premier épisode de la saga est l’un de mes films favoris aujourd’hui encore. Je n’ai tourné aucune scène avec Sylvester Stallone dans LES GARDIENS DE LA GALAXIE VOL 2, mais je l’ai quand même rencontré dans les coulisses du cinéma où a eu lieu la première du film, à Los Angeles, et j’ai pu lui exprimer toute mon admiration de fan à ce moment-là, ce qui a été un immense plaisir.

Zoe Saldana : David Bowie était mon héros. Il était androgyne, mince et beau. Je l’adorais. Il s’intéressait beaucoup à l’espace pendant son enfance car cela lui permettait de s’échapper dans l’imaginaire quand il était tourmenté par des brutes. J’aimais tout en lui et dans son art.

Sa musique a-t-elle été une source d’inspiration dans votre vie ?

Zoe Saldana :
Absolument. Et c’est toujours le cas maintenant, même s’il nous a quittés, hélas. Sa musique reste. Le nom de l’un de nos enfants est Bowie, donc je crois que cela vous permettra de vous faire une bonne idée de l’importance qu’il a eu dans ma vie.

Star Lord et Gamora seront bientôt de retour sur ESI ! Bookmark and Share


Fantasy Attraction Arthur, l'aventure 4D
.