<
 
.

STAR WARS: GALAXY’S EDGE : Une immersion totale dans des décors réalisés à une échelle gigantesque, à découvrir dès 2019 dans les parcs américains de Disney
Article Attractions du Mercredi 31 Janvier 2018

ESI fait le point sur le futur « Star Wars Land »qui sera la plus grande aire thématisée jamais conçue par Disney pour ses parcs à thème.

Par Pascal Pinteau

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les 7000 fans qui se sont rués dans le Hall D du centre des congrès d’Anaheim le samedi 15 juillet 2017 à 15h00 n’ont pas regretté d’avoir réservé leurs place des mois à l’avance pour assister à cet événement de la fameuse Convention D23. On s’attendait à ce que Bob Chapek, le président de la division des parcs et resorts de Disney, revienne sur le futur « land » STAR WARS destiné à apparaître dans le Disneyland Californien et dans le parc des Disney’s Hollywood Studios de Floride, mais pas à ce qu’il en présente une description aussi détaillée, ni qu’il annonce un projet additionnel majeur dont personne ne soupçonnait l’existence…

Le projet le plus ambitieux de l’Imagineering

La première information révélée par Bob Chapek a été le nom officiel de ce futur land : STAR WARS : GALAXY’S EDGE. On y découvrira la capitale de Batuu, une planète située « au bord de la galaxie » et encore jamais vue dans les films de la saga, par laquelle transitent voyageurs, commerçants, contrebandiers, criminels et chasseurs de primes. Bref, une « ville frontière » dans la droite ligne des concepts imaginés par George Lucas, et inspirés par de nombreux westerns et films de samouraïs. L’échelle du projet a époustouflé le public, car les décors de ce « port spatial » s’étendront sur près de 57 000 m2, soit une surface équivalente à celle de huit terrains de foot. Et Chapek a été ovationné par les fans californiens lorsqu’il a ajouté que la première des deux aires de GALAXY’S EDGE sera inaugurée dans le Disneyland d’Anahaim en 2019, puis que ce sera peu après le tour de celle de Floride, dans le parc Disney’s Hollywood Studios du resort de Walt Disney World.



Le pari d’une immersion complète dans la fiction.

GALAXY’S EDGE sera à coup sûr une expérience incontournable pour les afficionados de STAR WARS, mais aussi un régal pour les fans de jeux de rôle, puisque tous les traces habituelles de la logistique d’un parc seront gommés pour permettre au public de se croire transportés « de l’autre côté de l’écran » dans des environnements fantastiques mais totalement crédibles.Ainsi, pendant qu’ils exploreront le dédale des petites places, et ruelles regorgeant d’accessoires et d’éléments architecturaux pittoresques, et découvriront des restaurants, des bars et de nombreuses échoppes, les visiteurs ne verront aucune référence au monde réel extérieur : pas de noms de marques sponsorisant les attractions, pas d’employés portant leurs badges Disney avec leurs prénoms ni la moindre signalétique indiquant la direction des autres « lands » du parc. En déambulant dans GALAXY’S EDGE, on se retrouvera au cœur d’un spectacle total, thématisé jusque dans ses détails les plus infimes, et dans lequel tous les « castmembers » (les employés des parcs Disney, ainsi appelés car ils doivent agir tels des acteurs intégrés dans la fiction des décors) se surpasseront pour jouer leurs rôles. Quand vous achèterez un splendide objet d’artisanat local dans un magasin, la personne qui se tiendra derrière la caisse vous parlera comme si elle était vraiment la propriétaire de cette échoppe depuis des années. Idem pour le barman de l’une des « cantinas » fréquentées par de nombreux extraterrestres (on peut s’attendre à ce que des dizaines d’aliens aux costumes et masques sophistiqués se mêlent au public) ou pour les chasseurs de primes qui pourront vous regarder de travers et vous interpeller pour comparer votre bobine à l’hologramme d’un gredin en cavale. Aucun des figurants de GALAXY’S EDGE ne « sortira » du personnage qu’il est sensé incarner. Comme on le savait déjà, le contexte de cette aire sera celui des épisodes actuels de la saga. En observant la somptueuse maquette du land exposée à D23, nous avons pu noter la présence des nouveaux modèles des vaisseaux rebelles sur la partie gauche du land, dans la base des héros dissimulée au creux des collines rocheuses, tandis que du côté opposé, un chasseur Tie trône à l’entrée de la ville occupée par les troupes du Premier Ordre. Et puisque nous parlions des figurants de GALAXY’S EDGE, ajoutons aussi que l’on pourra croiser des vedettes, puisque la présence de BB-8, Chewbacca, C-3PO, du Capitaine Rex et de l’impitoyable Kylo Ren, entouré de ses Stormtroopers a été confirmée. Mais tout ceci n’était qu’une entrée en matière dans la présentation de Bob Chapek, puisqu’il a dévoilé aussi de nouveaux détails et illustrations des deux attractions principales.

Pilotez le Faucon Millenium !

Si vous avez toujours rêvé de vous asseoir dans le fauteuil de Han Solo, à l’intérieur du cockpit de son vaisseau, vous pourrez assouvir ce fantasme en 2019, après avoir admiré une reconstitution à taille réelle de l’astronef, posé sur une place. Gageons que la plupart des touristes qui arriveront là ne résisteront pas au plaisir d’ajouter leur portrait pris devant l’appareil à leur collection de selfies. Si la thématisation du début de la file d’attente de l’attraction n’a pas été révélée, on imagine bien que les visiteurs auront l’occasion de se retrouver tôt ou tard dans la reconstitution des couloirs intérieurs du Faucon Millenium. Ils s’installeront ensuite à l’intérieur du fameux cockpit, légèrement réaménagé afin que 6 co-pilotes puissent jouer chacun un rôle différent mais d’importance égale au cours d’un voyage. Sur le visuel révélé, on remarque que deux pilotes s’occupent de la navigation et du contrôle de la vitesse, tandis que les autres doivent probablement détecter les arrivées des vaisseaux ennemis du Premier Ordre et commander les tirs des mitrailleuses lasers. L’illustration semble indiquer que le panorama à 180° de l’espace sera projeté en très haute définition – certainement en 4K - sur un écran hémisphérique offrant un point de vue optimal à chacun des spectateurs/joueurs, et que ces images du cours de la bataille refléteront en temps réel le résultat de leurs actions ! C’est une mini-révolution, car pour la première fois, le cours d’une attraction ne sera jamais exactement le même. L’imaginieur Scott Trowbridge a même complété les propos de Bob Chapek en décrivant plus précisant l’interactivité et le contexte narratif de cette attraction: « Si vous tournez les commandes à gauche, le vaisseau ira à gauche, si vous les tournez à droite, et que vous entrez en collision avec un bâtiment, ce sera votre choix et votre responsabilité. Mais cela étant dit, je dois vous prévenir que si vous ramenez au point de départ un Faucon Millenium tout cabossé, le big boss qui vous l’aura loué ne sera pas content du tout, et dans cette contrée, ce genre d’action entraîne des conséquences ! » Pour parfaire l’illusion de trouver vraiment en pleine bataille spatiale, le cockpit sera probablement monté sur des vérins afin de bouger en fonction des manœuvres effectuées, et l’illustration conceptuelle représente plusieurs trucages « en direct » intégrés au décor : des étincelles dans le tableau de bord, des petits jets de fumée et des effets lumineux qui amplifieront encore la perception sensorielle du voyage. Comme une attraction de cette importance doit être en mesure d’accueillir environ 2500 visiteurs par heure, on peut s’attendre à ce qu’une quinzaine de répliques du cockpit du Faucon Millenium fonctionnent simultanément dans le bâtiment, et que la durée de la simulation de vol (hors animations et pré-show de la file d’attente) dure environ 5 minutes.



Bataille à bord d’un Destroyer Stellaire

La deuxième attraction de GALAXY’S EDGE permettra de visiter un gigantesque Destroyer Stellaire du Premier Ordre. Les visiteurs prendront place par groupes de 8 dans des véhicules de transport interne pilotés par des droïdes astromécaniciens. Et selon la tradition établie dès 1987 dans STAR TOURS « quelque chose va horriblement mal se passer » au cours de ce trajet au milieu des couloirs et des baies du vaisseau de guerre. Pendant la traversée d’un hangar, les spectateurs se retrouveront au beau milieu d’une bataille entre les soldats du Premier Ordre et les forces de la résistance infiltrées dans l’astronef pour le détruire. D’après le design du véhicule, l’illustration de la scène-clé de l’attraction, et quelques images de prévisualisation vidéo diffusée lors d’un show de la chaîne ABC, on peut imaginer que ces moments d’action reposeront à la fois sur un cheminement dans des décors réels et la présence de nombreux Stormtroopers animatroniques, mais aussi sur des projections en très haute définition des parties les plus grandes de ces environnements comme les vues de l’espace au-delà du champ de force de la baie du hangar. Ce sera sans doute l’occasion de voir à la fois les combats des soldats et des rebelles au premier plan, et une bataille spatiale de très grande ampleur au second plan. Dans une telle mise en scène, on imagine aussi que de nombreux trucages en direct permettront de simuler les explosions et divers dégâts causés par les échanges de tirs. Reste une question en suspens : de vrais comédiens seront-ils aussi intégrés à cette scénographie pour inciter les visiteurs à quitter le vaisseau conduit par le droïde, et pour les mener jusqu’à un pode d’évacuation d’urgence ? Après tout, il faudra bien leur permettre d’être éjectés à temps du destroyer pour revenir en toute sécurité sur la terre ferme…Réponse de l’énigme au début de l’été 2019 !

La suite de cette preview de GALAXY’S EDGE arrivera à la vitesse de la lumière sur ESI ! Bookmark and Share

Rendez-vous sur le site Arthur Futuroscope pour découvrir la nouvelle attraction du parc du Futuroscope : Arthur, l'aventure 4D. Retrouvez également des informations sur l'univers d'Arthur et les Minimoys.




Fantasy Attraction Arthur, l'aventure 4D
.