<
 
.

Dans les coulisses de STAR WARS: GALAXY’S EDGE - Seconde partie
Article Attractions du Vendredi 02 Fevrier 2018

ESI fait le point sur le futur « Star Wars Land »qui sera la plus grande aire thématisée jamais conçue par Disney pour ses parcs à thème.

Par Pascal Pinteau

Les Banthas en voie d’extinction ?

« Où la 3ème attraction est-elle passée? » Voici ce que les fans de parcs à thème les plus pointus ont fait remarquer à juste titre quelques jours après la conférence de Bob Chapek. Effectivement, lors de l’édition 2015 de D23, Bob Chapek avait bel et bien montré l’illustration conceptuelle d’un troisième projet d’attraction de ce « Star Wars Land » tout juste annoncé officiellement par Bob Iger. Sur cette fameuse image que nous reproduisons, les imagineers avaient représenté une ballade sur le dos d’un Bantha – les « éléphants velus » originaires de Tatooine – à bord de deux nacelles accueillant chacune de 8 visiteurs, soit 16 au total. Disney n’a pas expliqué la disparition pure et simple de ce concept intéressant, mais on peut envisager plusieurs causes. En premier, la décision de développer davantage cette idée et de la concrétiser lors d’une prochaine phase d’expansion du projet. C’est possible puisque l’on sait qu’en Californie le land vieillissant de Toontown pourrait être détruit pour faire de la place tandis qu’en Floride, une parcelle de terrain a été gardée en réserve. La deuxième raison peut être liée aux difficultés techniques : l’Imagineering avait prévu que les visiteurs prendraient place dans les nacelles à partir d’une plateforme, dans un décor de ville frontière, où le commerçant alien local leur « vendrait » les tickets du voyage. Les véhicules / Banthas animatroniques devaient suivre ensuite une piste de guidage enterrée – sans rails sur le sol – menant jusqu’à la ville principale, et traverser les collines surplombant la base de la résistance à la gauche de GALAXY’S EDGE pour arriver dans la partie droite du décor : la cité occupée par les troupes du Premier Ordre, où la plateforme suivante se serait trouvée. L’idée était donc de proposer un tour d’horizon des différentes parties de cette aire, à l’instar du voyage en train autour de Disneyland. Mais tout reposait – à tous les sens du terme - sur les fameux véhicules en forme de Banthas, qui devaient être très solides pour transporter en toute sécurité 16 visiteurs et un conducteur sous le soleil californien comme sous les averses tropicales de la Floride. Et dans le royaume de l’animatronique, Disney se devait aussi de présenter des Banthas réalistes, donnant vraiment aux visiteurs l’impression de se trouver sur le dos d’une créature vivante, marchant le long d’une piste. Résoudre autant de problèmes techniques pointus a peut-être été jugé trop complexe pour être mené de front avec la mise au point des deux attractions principales. Chez Disney, les véhicules jouent un rôle clé, car si l’un d’entre eux tombe en panne, tout le circuit de l’attraction doit être stoppé pendant qu’on l’évacue vers les ateliers de réparation, ce qui réduit le flux des visiteurs, et rallonge le temps d’attente dans les files. Pour être mis en place dès 2019, la fabrication de ces prototypes de Banthas robotisés aurait dû être déjà bien avancée, afin de pouvoir leur faire passer de longs tests d’endurance et de fiabilité. Et jusqu’à présent aucune indiscrétion n’indique que cela ait été fait. La troisième raison d’abandon est peut-être financière. Le budget total de GALAXY’S EDGE n’a pas été annoncé, mais il avoisine probablement les 700 à 800 millions de dollars en raison de l’ampleur des décors et du niveau de sophistication des deux attractions principales. La petite ballade à dos de Banthas, forcément moins spectaculaire que celles à bord du Faucon Millenium et du Destroyer Stellaire ne justifiait sans doute pas des dépenses très élevées en développement d’hybrides d’animatroniques et de véhicules. Mais rien ne dit que ce concept ne renaîtra pas sous une autre forme par la suite, comme ce fut le cas de bien d’autres projets de Walt Disney Imagineering.



Une expérience personnalisée

Quand on l’a interrogé sur la manière dont les visiteurs seront intégrés dans l’expérience de Galaxy’s Edge afin de pouvoir y vivre des aventures personnalisées, Scott Trowbridge a ajouté : « Ceux qui suivent le travail que le département imagineering a réalisé depuis les deux dernières années savent peut-être que nous avons énormément réfléchi à la manière de créer ces formes de divertissements participatifs. Nous avons réalisés des tests d’animations et créé des prototypes d’expériences dans le passé et vous ne serez pas surpris d’apprendre que nous nous sommes servis de tout cela pour l’incorporer dans le projet. » Trowbridge a aussi révélé que les progrès réalisés par chaque visiteur dans GALAXY’S EDGE seront quantifiés en crédits galactiques ! « Si vous vous débrouillez comme un chef en pilotant le Faucon Millenium, vous découvrirez que votre compte aura été augmenté de quelques crédits galactiques de plus. En revanche, si vous êtes un pilote très maladroit qui revient avec un vaisseau endommagé, vous pourrez apprendre un peu plus tard, par exemple en allant boire un verre dans la cantina la plus proche, que votre tête a été mise à prix, parce que vous avez provoqué des dégâts plus coûteux à réparer que la somme qui se trouve sur votre compte ! » Naturellement, les imagineers se doutent que tous les visiteurs ne voudront pas nécessairement s’investir à ce point dans l’interactivité narrative de l’aire STAR WARS, et que certains préféreront se promener de manière intuitive, voir même contemplative. Et ils en ont déjà tenu compte. « Ce sera un endroit qui permettra de jouer le jeu de manière active, et nous vous inviterons de différentes manières à vous intégrer plus en profondeur aux histoires qui seront proposées. Mais on pourra aussi profiter de GALAXY’S EDGE en toute tranquilité, et même s’y relaxer si on le souhaite » précise Trowbridge.



L’hôtel STAR WARS : chambres avec hublots

Personne n’avait anticipé l’ultime révélation de Bob Chapek : un énorme hôtel STAR WARS qui sera construit en Floride juste à côté de GALAXY’S EDGE ! Là encore, il s’agira d’une expérience poussant le sentiment d’immersion dans la fiction bien plus loin que n’importe quel autre hôtel thématisé construit auparavant. Il combinera les équipements confortables et luxueux d’un établissement 4 étoiles aux décors, aux personnages et à l’esprit de l’univers imaginé par George Lucas. Et là encore, on pourra « jouer pleinement le jeu » si on le souhaite. Bob Chapek a annoncé que des costumes de toutes sortes et de différentes tailles pourraient être prêtés aux visiteurs afin qu’ils s’intègrent complètement dans la thématique globale : celle d’un vaisseau-hôtel voyageant dans la galaxie, de planète en planète. L’hôtel proposera même sa propre attraction interactive puisqu’une illustration décrit le poste de commande du vaisseau, avec le capitaine à la barre, et des hôtes admirant une vision panoramique de l’espace, pendant des manœuvres périlleuses ! Si l’idée de ce voyage spatial est fort amusante, et si l’on comprend bien la nécessité de doter les restaurants, les bars et les attractions de l’hôtel de hublots (des moniteurs 4K géants) offrant une vue sur l’immensité du cosmos, il faut bien avouer que l’image de la chambre d’hôtel dépourvue de lumière naturelle et de vraie fenêtre ouvrant sur une perspective extérieure ne nous a pas totalement convaincus. Certes, le sentiment de se trouver dans un décor très ludique pourra être plaisante pendant un moment, mais les visiteurs un tant soit peu claustrophobes ne vont-ils pas avoir rapidement le sentiment d’étouffer dans ce lieu clos ? Bien sûr, les artistes de l’imagineering n’a pas abattu toutes leurs cartes, et il est probable qu’ils aient déjà conçu d’autres options de chambres que celle représenté sur cette illustration. Nous découvrirons peut-être plus tard d’autres designs de chambres avec des hublots ouvrant sur les décors extérieurs de GALAXY’S EDGE , justifiées narrativement par une escale du vaisseau-hôtel ? Une chose est sûre : ce Star Wars Land tant attendu devrait continuer à nous réserver des surprises jusqu’à son inauguration en 2019. Bookmark and Share

Rendez-vous sur le site Arthur Futuroscope pour découvrir la nouvelle attraction du parc du Futuroscope : Arthur, l'aventure 4D. Retrouvez également des informations sur l'univers d'Arthur et les Minimoys.




Fantasy Attraction Arthur, l'aventure 4D
.