Dossier WONDER WOMAN 1984 : Entretien avec Gal Gadot
Article Cinéma du Jeudi 03 Decembre 2020

Entretien avec Gal Gadot, productrice et actrice (Wonder Woman / Diana Prince)

Propos traduits par Pascal Pinteau

Wonder Woman est physiquement vulnérable pour la première fois dans ce film. Était-ce intéressant à jouer ?

Absolument, parce que les enjeux deviennent immédiatement beaucoup plus importants. Mais je ne peux rien révéler d’autre.

A la surprise générale, Chris Pine est de retour dans le rôle de Steve Trevor. A en juger par ce que nous avons découvert dans la bande-annonce, l’entente et les petites chamailleries entre vos personnages correspondent exactement à ce que les fans avaient tellement apprécié dans le premier film. Vous semblez vous amuser beaucoup à jouer ces scènes ensemble, et cette fois-ci les rôles sont inversés, puisque c’est Steve qui est totalement déconcerté par le monde qu’il découvre en 1984…

J’ai été à la fois surprise et ravie que Patty et son collègue scénariste Geoff Johns aient trouvé un moyen de faire revenir Steve Trevor, et c’est une partie de l’histoire dont nous ne pouvons bien évidemment pas parler. Chris a joué un rôle important dans le succès du premier film, et j’avais beaucoup apprécié notre collaboration. Il est un excellent partenaire. Il me taquine toujours et nous rions énormément ensemble. Il faire ressortir le meilleur de moi de bien des manières.

Cette fois-ci, Diana affronte deux nouveaux adversaires, Cheetah et Max Lord. Pouvez-vous nous parler de votre collaboration avec Kristen Wiig and Pedro Pascal ?

Je les ai énormément appréciés tous les deux. Nous avons eu de la chance de nous entendre aussi bien tous les quatre, avec Patty. Sur le plateau, nous tentions souvent d’imaginer la meilleure répartie pour faire rire tout le monde. Et nous nous retrouvions pour passer du temps ensemble pendant quasiment toutes nos journées de repos. C’était presque comme si nous avions tous participé à la même colonie de vacances, avec des activités complètement folles, mais au lieu que cela se déroule le temps de quelques semaines d’été, cela nous a occupés pendant quatre mois de préparation et huit mois de tournage ! (rires) Nous nous sommes soutenus les uns les autres, et nous avons toujours avancé comme une équipe soudée. Je crois que l’on s’en rendra compte en découvrant le film. Et même si Pedro et Kristen jouent les méchants, je crois que cette alchimie qui s’est créée entre nous a été une aide précieuse pour tous.

Kristen Wiig a déclaré qu’elle se sentait dans une forme physique phénoménale, même si les sessions d’entraînement étaient épuisantes…

Oui. Moi aussi, quand je tourne ces films, je sens que je suis dans une forme olympique, parce que la production s’assure que nous nous entraînions tous avec les plus grands spécialistes, en prenant garde à ce que tout ce que nous faisons soit bon pour notre santé, et en nous laissant aussi le temps de nous reposer. Grâce à tout cela, nos corps ont choyés pendant le tournage, même si on leur demandait de faire beaucoup d’efforts. Bien sûr, se réveiller à l’aube pour aller s’entraîner en salle de gym n’est pas une chose évidente à faire, d’autant qu’après, on se dépense encore sur le plateau, mais quand on vient voir ce que cela donne sur les moniteurs, et surtout plus tard dans le film terminé, on ne regrette pas les efforts accomplis !

La suite de notre dossier WONDER WOMAN 1984 arrivera aussi vite sur ESI qu’un Batarticle envoyé par Batman grâce à son Batordinateur/ Bookmark and Share


.