Largo Winch : Entretien avec le superviseur des effets visuels, George Demetrau
Article Cinéma du Mercredi 17 Decembre 2008

Le spécialiste des effets en direct (OSS 117, L'Ennemi Intime, Le Transporteur) répond à trois questions sur l'adaptation de la bande-dessinée Largo Winch. Réalisé par Jérôme Salle (Anthony Zimmer), ce film sort en salles le 17 décembre 2008. Tomer Sisley (Truands, Dédales) interprète le héros-titre, aux côtés de Kristin Scott Thomas et Mélanie Thierry.
Propos recueillis par Pascal Pinteau



Quelles sont les dernières machines que vous avez mises au point ?

Parmi les plus récentes, il y a une machine qui permet de faire tomber les gens dans le vide, alors qu’ils sont accrochés à un câble. Le nom américain de cet équipement est « level drop ». Celui que j’ai mis au point est un peu différent de la version made in USA, auquel j’ai apporté des améliorations, notamment sur l’amortissement du freinage, qui est beaucoup plus progressif. Le câble étant assez fin, on ne peut pas arrêter la chute brusquement sans risquer une rupture. Le système fonctionne tout simplement avec une pale fixée sur un cylindre, qui tourne et est freinée par l’air lorsque le rouleau de câble se dévide. Dans la seconde partie de la chute, au moment de l’amortissement, la pale est liée à un cylindre plus étroit, ce qui la fait tourner plus vite, et provoque donc un freinage plus important par l’air. Il est aussi proportionnel au poids de la personne suspendue. Disons que c’est le même principe qu’un dérailleur de vélo. Pour régler la vitesse, on agit sur les pales que l’on peut ouvrir ou fermer plus ou moins pour accélérer ou ralentir la chute. Sur Largo Winch, l’adaptation de la célèbre BD, Tomer Sisley, qui joue le rôle principal, a sauté d’une hauteur de 27 mètres depuis le sommet d’une falaise. Nous avions la chance que cet acteur fasse du parapente, du saut en parachute, et il a fait cette cascade confiant et rassuré. Tomer a un brevet de pilote d’hélico, et il comprend donc très bien les règles de la mécanique. Toujours sur ce film, nous préparons une scène d’évasion. Largo Winch s’échappe d’une prison dans un 4x4 qu’il a emprunté, et tous les gardiens lui tirent dessus. Nous avons donc préparé trois véhicules identiques avec 150 impacts par véhicule, déjà intégrés à la carrosserie. Les trous ont été faits, remplis avec des charges, puis rebouchés, lissés et repeints.

Avez-vous aussi prévu une voiture intacte, sur laquelle vous allez projeter des impacts « effaçables » ?

Oui, nous avons aussi une voiture en réserve, sur laquelle nous allons tirer des billes qui ressemblent à celles des fusils de paintball, mais qui n’ont plus rien à voir, car elles sont tirées avec beaucoup plus de puissance, et contiennent soit de la poussière soit un mélange qui génère des gerbes d’étincelles. Dans ce genre de scène, il faut faire des choses qui soient très lisibles, car au cinéma, les spectateurs ne disposent que de quelques secondes pour comprendre ce qui s’est passé à l’image. Nous allons tourner cela à Hong Kong.

Que faites-vous d’autres pour Largo Winch ?

Des impacts sur des acteurs, des couteaux qui se plantent avec des lames rétractables, c’est à dire dont l’extrémité se replie dans la seconde partie de la lame, et non pas dans le manche.



[En discuter sur le forum]
Bookmark and Share


.