Avant-première : Voyage au centre de la terre 3-D
Article Cinéma du Lundi 19 Mai 2008

Par Pascal Pinteau

Fondée en 2001 par David Weil et Cary Granat, la société Walden Media se spécialise dans la production de films d’aventure destinés à tous les publics, et adaptés de best sellers de la littérature jeunesse. Les ambitions de ses fondateurs, particulièrement louables, consistent à raviver l’intérêt des jeunes spectateurs pour la lecture, et à accompagner chaque sortie de film par un matériel éducatif mis en ligne sur le site de la société.



Après avoir accompagné James Cameron au fond des mers dans Ghosts of the Abyss (2003) et Aliens of the Deep (2005), produits en association avec Disney, Walden Media a prolongé cette fructueuse alliance avec Le tour du monde en 80 jours (Frank Coraci- 2004), puis Le monde de Narnia (Andrew Adamson- 2005). D’autres films ont été co-produits de manière indépendante, comme Le secret de Terabithia (Zach Helm- 2007), Le dragon des mers- la dernière légende (Jay Russel- 2007) et L’île de Nim (Jennifer Flackett & Mark Levin - 2008) ou en association avec New Line, tels Le merveilleux magasin de Mr Magorium (Zack Helm - 2007),) et City of Ember (Gil Kenan - 2008), dont nous aurons l’occasion de reparler abondamment sur ESI à la fin de l’année, car nous avons eu la chance d’assister au tournage de ce film.

A l’instar de Disney, Pixar, et Dreamworks, Walden Media entre à son tour dans le club des sociétés de productions qui misent sur le relief.

Voyage au centre de la terre 3-D , qui sortira en France le 16 juillet prochain, est conçu comme un hommage bon enfant au merveilleux roman de Jules Verne. Plutôt que de reprendre l’intrigue de l’œuvre originale (brillamment adaptée au cinéma par la Fox et le réalisateur Henry Levin en 1959, dans un chef d’oeuvre que nous vous conseillons de découvrir de toutes urgence en DVD si vous ne l’avez jamais vu !) le scénario du film, signé par Michael D. Weiss, propose une histoire quelque peu différente. Brendan Fraser incarne Trevor, un professeur convaincu que l’œuvre de Verne n’est pas un récit de fiction, mais le journal d’un véritable voyage dans les entrailles de la planète, que l’auteur aurait fait lui-même ! Nullement découragé par les attaques de ses confrères, qui le considèrent comme un fou, Trevor met le cap sur l’Islande en compagnie de son neveu Sean (Josh Hutcherson). Accompagnés par la pétulante Hannah (Anita Briem), les explorateurs amateurs entament alors un long périple qui les conduira du cratère d’un volcan éteint…jusqu’au centre de la Terre.

Ce n’est pas un hasard si la réalisation de Voyage au centre de la terre 3-D a été confiée à Eric Brevig : son expérience de superviseur des effets visuels de nombreuses superproductions (Men in Black, Pearl Harbor, Le Jour d'Après , The Island, pour n’en citer que quelques unes) était indispensable pour assurer la bonne fin d’un projet aussi complexe, qui regorge de trucages numériques destinés à être vus en relief.



A en juger par les images des différentes bandes-annonces, le film semble conçu comme une attraction de parc à thème qui alignerait les péripéties délirantes pour ne laisser aucun répit aux spectateurs. On retrouve d’ailleurs des situations déjà exploitées dans des courts métrages destinés au cinéma dynamique (le voyage dans la mine de Devil’s Mine), ou à l’Omnimax (le dinosaure géant et les paysages en fusion de Back to the future, the ride).

Les scènes d’exploration de paysages vertigineux, la chute des héros dans un puits sans fond, l’attaque du tyrannosaure et le voyage dans les wagonnets de mine devraient procurer des sensations fortes aux spectateurs qui auront la chance de voir le film projeté avec le système numérique Real 3. Espérons que de nouvelles salles de projection numériques seront prêtes en France cet été, et qu’un très large public pourra découvrir ce divertissement spectaculaire comme il le mérite, c’est à dire en relief !

[En discuter sur le forum]
Bookmark and Share


.