<
 
.

Tutorial : la création du buste d’un personnage de troll – Première partie : Le design et la sculpture
Article Tutoriaux du Jeudi 06 Avril 2017

Par François-Xavier HUET

Bonjour à tous ! Pour sculpter une créature, il faut toujours commencer par le début : je suis parti d'un croquis que j'ai réalisé, puis j'ai conçu une armature fixée solidement sur une planche de médium. J'y ai mis du papier journal entouré de scotch pour créer le squelette du monstre.

Tout cela étant fait, j'ai commencé à sculpter ma créature avec de la plastiline grise de dureté 40. Elle était un peu trop souple pour parfaire les détails mais j’ai fait avec...

J’ai commencé par dégrossir ma sculpture en ajoutant les grosses masses. Il faut bien penser anatomiquement son monstre : squelette, muscles, tendons, peau et surtout la posture. C’est cela qui créera le dynamisme de votre pièce !!

J’avais l’intention de travailler particulièrement le goitre de mon troll , qui sera une de ses caractéristiques essentielles. Sur certaines parties de son corps, j’ai décidé de lui modeler une sorte de peau/carapace protectrice ornée de piquants ou d'épines très grossières au niveau des sourcils, du crâne et des épaules.

Les plis du goitre ont été retravaillées plusieurs fois car je n'en étais pas satisfait. Quand on sculpte une zone, il faut que l'ensemble de cette partie du personnage (ridules, plis, masses) vous paraisse crédible. Or, les plis de mon goitre ne me paraissaient pas « naturels » (pour un monstre) à la première tentative.

J’ai décidé aussi d’ajouter des piquants au niveau de la tête, sur le dos et les épaules.

Une fois mes volumes globaux posés, j’ai pu passer à la création des textures. Une fois cette étape franchie, on peut affiner la pièce en passant aux détails.

Pour obtenir ces pores de peau particuliers, j'ai utilisé la pointe d'une mirebauche, un outil que l'on peut trouver sur ARTIFICINA. Pour obtenir cet aspect granuleux, j'ai appliqué de la plastiline avec un pinceau : en fait j’ai dillué de la plastiline avec de l'essence F, de manière à la rendre un peu pâteuse. Ensuite j'ai appliqué un par un avec un pinceau fin les petits points de cette texture qui ressemble à de la peau de poulet.

J'ai travaillé sur les textures pendant 4h. De 21h à 1h du mat via skype avec les commentaires d’un ami. Cela peut vous aider de trouver quelqu'un en compagnie duquel vous allez travailler, car quand on a trop la tête sur ce que l’on est en train de faire, on est moins objectif. C'est pour cela qu'un avis extérieur ou même plusieurs « regards neufs » sont toujours très utiles.

A cette étape, ma créature était quasi finie. Il ne me restait plus qu'à la peaufiner et à achever certains détails de la tête, notamment les textures.

Pour ce qui est du dos, j’ai décidé d’adoucir ce coté "pointe" qu'avaient ces petites boules de plastiline... Et pour obtenir cela, j’ai tout simplement appliqué un peu d'essence F sur cette zone – avec beaucoup de prudence, bien sûr – puis après avoir refermé et éloigné le récipient à bonne distance, j’ai appliqué une flamme dessus. La plastiline a brûlé quelques secondes et a donc fondu un peu, ce qui a adouci le piquant de ces pointes.

J’insiste bien sur ce point : faites très attention avec le feu et l'essence F est extrêmement inflammable !!!

Arrivé à ce point, j’ai considéré que j’avais fini, mis à part quelques toutes petites retouches finales. Quand on approche de la fin d’une sculpture, on le sentez. C'est à ce moment-là qu'il faut faire le point. Car il faut aussi savoir s'arrêter !

Prochaine étape de travail : le moulage !

La suite de ce troll de tuto paraîtra prochainement sur ESI !

[En discuter sur le forum]
Bookmark and Share


Fantasy Attraction Arthur, l'aventure 4D
.