<
 
.

Les Tutos ESI : Fabrication d’une prothèse de blessure en gel de silicone – 1ère partie : sculpture et moulage
Article Tutoriaux du Mercredi 09 Aout 2017

Texte, photos et sculpture : François-Xavier Huet

Salut à tous !! Me revoici pour un tutoriel qui sera consacré à la création d'un maquillage de blessure en gel de silicone.

Qui dit gel de silicone dit : silicone polyaddition, or il faut savoir que ces silicone n'aiment pas le souffre, l'eau ou tout autre catalyseur de silicones polycondensation (comme le RTV 181). Pour éviter que mon tirage en gel de silicone ne s'inhibe (c’est à dire ne « prenne » pas) j'ai du mouler ma prothèse dans le même type de silicone (polyaddition) que celui de mon moule ; et j'ai de ce fait choisi du body double.

C'est un silicone qui est normalement utilisé pour les prises d'empreintes de par sa nature assez thixo. Pour ne pas inhiber mon moule en body double, j’ai du sculpter ma prothèse avec une plastiline non soufrée, et ai donc utilisé de la plastiline NSP de chez CHAVANT.

J'ai commencé par étaler sur une petite surface ma pâte et j'ai égalisé sa surface avec un ébauchoir (Photo 1).

Ensuite j'ai esquissé la forme de ma plaie avec des boudins de plastiline pour donner l'illusion que des morceaux de peau étaient arrachés (Photo 2)

Une fois la forme globale de ma blessure établie, j'ai affiné les volumes pour les adoucir et les « fusionner » entre eux avec un outil dentelé (Photo 3).

Au fur et à mesure de l'avancement, j'ai modifié certains volumes pour avoir un autre rendu de la blessure, j'ai lissé mes volumes et passé avec une mirette dentelée plus fine sur la surface (Photo 4).

J'ai enlevé de la masse à la périphérie de la plaie pour éviter qu'il ne se forme un « tas » . Cela a adouci ainsi les bords et rendu plus fins les raccords de ma future prothèse (Photo 5).

Après un lissage de l'ensemble j'ai attaqué les textures. Dans le cas présent j'ai choisi des pores de peau orientés par rapport aux plis que formaient les déchirures de la plaie (Photos 6, 7). Ma sculpture terminée, j’ai pu passer au moulage.

Pour mouler cette sculpture j'ai confectionné un coffrage avec la même plastiline, passé une couche de vernis satiné incolore « tout supports » de la marque Inventiv' de chez Castorama (Photo 8).

J'ai préparé mon silicone, à savoir un dosage 50/50. J'ai donc préparé 40g de partie A et 40g de partie B que j'ai dilué à 20% avec de l'huile de silicone pour le rendre plus fluide. J'avais peur d'incorporer trop de bulles en raison de sa viscosité (Photos 9, 10).

J'ai estampé mon silicone pour bien prendre les détails et j'ai coulé le reste (Photos 11, 12).

Pour faire remonter les éventuelles bulles qui se seraient formées j'ai tapoté la planche sur laquelle était coulée mon moule, avec les vibration certaines bulles sont remontées.

On en arrive au démoulage !! Pour savoir si votre silicone est bien pris, il faut vérifier si il l'est également dans votre pot de préparation (ce fut le cas très rapidement). J'ai ainsi retiré une partie du coffrage et enlevé délicatement mon moule parfaitement vulcanisé (Photo 13).

Pour finir j'ai nettoyé mon moule à l'essence F. Il sera prêt dans un futur proche pour la coulée de la prothèse en gel de silicone (Photo 14).

[En discuter sur le forum]
Bookmark and Share


Fantasy Attraction Arthur, l'aventure 4D
.