Page 15 sur 15

Re: R.I.P.

MessagePosté: Dim 30 Jan 2022 - 17:27
par BILL
Pour une fois, je ne vais pas rendre hommage à une vedette ou un artiste connu, mais tout simplement à mon père qui est parti ce matin à 96 ans.

Il m'a toujours aidé à avancer, à toutes les étapes de ma vie, et a suivi avec enthousiasme ce que je faisais.

Sans cette présence bienveillante, je ne serais pas devenu journaliste et ce site que je co-anime avec mon ami Pierre Eric Salard n'existerait pas.

Voilà, j'avais envie de partager cela avec vous qui prenez plaisir à venir lire les articles du site et les échanges d'idées sur ce forum. :(

Re: R.I.P.

MessagePosté: Lun 31 Jan 2022 - 15:03
par furylion
Condoléances Bill !

Re: R.I.P.

MessagePosté: Mar 08 Fév 2022 - 19:32
par BILL
Le génie des effets visuels Douglas Trumbull nous a quitté à l'âge de 79 ans, après une longue bataille contre le cancer, une tumeur dans le cerveau et un AVC.

Douglas Trumbull, que j'avais eu la chance de rencontrer et d'interviewer plusieurs fois, était un parfait mélange d'artiste et de technicien.

Il donnait à ses effets une touche personnelle que l'on reconnaissait toujours, car il possédait un don unique pour créer de la beauté et de l'émerveillement.

A 21 ans, il avait conçu bien avant l'ère de la 3D des trucages optiques révolutionnaires qui ont permis de créer la fameuse séquence du voyage au-delà des étoiles à la fin de 2001, L'ODYSSÉE DE L'ESPACE. On lui doit aussi les trucages époustouflants de RENCONTRES DU TROISIÈME TYPE et de BLADE RUNNER. Plus récemment, il avait contribué à créer la séquence de la naissance de l'univers dans THE TREE OF LIFE de Terrence Malick.

Il m'avait accordé un très long entretien pour mon livre Effets Spéciaux, 2 Siècles d'Histoires, et m'avait fait l'amitié d'aller chercher des documents rares dans sa photothèque pour me permettre de l'illustrer au mieux. Et il avait été très content du résultat. Je dois dire qu'il m'a raconté des choses qu'il a rarement dites ailleurs.

A titre personnel, j'étais attristé de voir qu'il avait toujours des projets de réalisation, des scripts prêts à être tournés, mais que PERSONNE ne lui a permis de les faire aboutir. Cela n'a pas été faute d'aller rencontrer des dirigeants de chaines de télé comme SYFY aux USA, mais ils l'ont assez mal reçu , d'après ce que j'avais compris.

J'avais suggéré à la direction du parc du Futuroscope de projeter son ultime court-métrage, tourné en très haute définition et à 120 images/secondes, mais ils ont préféré miser sur un film consacré aux petits animaux du désert... :roll: Je pense que le film de Trumbull aurait été autrement plus intéressant à montrer aux visiteurs !

Je suis très triste que Doug n'ait pas pu nous émerveiller avec ses nouveaux projets, car il ne demandait que cela. A hollywood, beaucoup de gens pensaient qu'il était mort depuis longtemps, car ils ignoraient qu'il était encore un gamin lorsqu'il avait travaille sur 2001.

La seule petite consolation que l'on puisse avoir, c'est ce que ses filles lui ont dit pendant ses derniers instants : lui qui était fasciné par la vie après la vie (sujet de son film BRAINSTORM), il a entrepris le grand voyage dans l'au-delà. Espérons que là-bas, tout est aussi beau que ce qu'il a représenté dans ses trucages. Merci et adieu Doug. :cry:

DOUGLAS TRUMBULL.jpg
DOUGLAS TRUMBULL.jpg (60.93 Kio) Vu 679 fois

Re: R.I.P.

MessagePosté: Lun 14 Fév 2022 - 18:44
par BILL
Ivan Reitman, le réalisateur et co-créateur de SOS FANTOMES est décédé dans la nuit du dimanche 13 février dans son sommeil à l'âge de 75 ans. Il était issu d'une famille de survivants des camps de concentration, qui selon son fils Jason (qui a signé la très chouette suite du film sortie récemment) a conjuré l'horreur en choisissant de raconter des histoires qui réconfortaient et surtout, qui faisaient rire.

Il a accumulé les succès dans le domaine de la comédie, LES BLEUS, JUMEAUX, UN FLIC A LA MATERNELLE, 6 JOURS 7 NUITS, EVOLUTION, MA SUPER-EX, mais c'est bien évidemment à GHOSTBUSTERS, classique instantané, qu'il sera éternellement lié.

Ivan Reitman.jpg
Ivan Reitman.jpg (54.93 Kio) Vu 636 fois

Re: R.I.P.

MessagePosté: Lun 14 Mar 2022 - 15:21
par BILL
L'acteur William Hurt nous a quittés aujourd'hui à l'âge de 71 ans, des suites d'un cancer. Les cinéphiles se souviendront de ses interprétations toujours fortes et sensibles dans LE BAISER DE LA FEMME-ARAIGNÉE, BROADCAST NEWS, LA FIÈVRE AU CORPS ou L'OEIL DU TÉMOIN.

Dans le registre du fantastique, on l'a vu dans le très psychédélique AU-DELA DU RÉEL (avec des effets de maquillage signés Dick Smith), et dans le sympathique film de SF PERDUS DANS L'ESPACE.

Ces dernières années, William Hurt avait incarné le Général Thaddeus "Thunderbolt" Ross, père très autoritaire de Betty Ross la fiancée de Bruce Banner / Hulk, dans plusieurs productions des studios Marvel, depuis L"INCROYABLE HULK en 2008 jusqu'au tout récent BLACK WIDOW (2021).

C'est triste de voir partir prématurément un tel talent, qui aurait pu s'épanouir encore longtemps dans de beaux rôles...

WILLIAM HURT.jpg

Re: R.I.P.

MessagePosté: Ven 29 Avr 2022 - 22:36
par BILL
C'est un véritable géant des comics qui vient de nous quitter à l'âge de 80 ans : Neal Adams.

Adams était un immense dessinateur dont on reconnaissait le style précis, réaliste et extraordinairement élégant du premier coup d'oeil.

Avec Dick Giordano, Neal Adams à brillamment réinventé Batman dans les années 70, après la période pop et rigolote du personnage que la série télé des 60s avait popularisé.
Chez Adams, Batman redevenait le plus grand détective du monde, un super Sherlock Holmes sérieux et attentif aux moindre détails, confronté à de vrais dangers, dans des ambiances âpres et mystérieuses, et croisant régulièrement un Joker toujours aussi fou mais encore plus cruel. A titre perso, c'est de très loin la période de Batman que je préfère dans les comics.

Son talent était phénoménal et laissait croire qu'il avait disposé de 20 fois plus de temps que les autres dessinateurs pour livrer ses planches à DC ou à Marvel. Et pourtant non : il était tellement doué que c'était parfait du premier coup, dès les premières esquisses. Et magnifique une fois encré !

Conscient de son talent, Adams a pu paraître parfois un peu vaniteux, mais dans les faits il s'est beaucoup consacré à la défense de ses collègues de l'industrie des comics, et notamment à leurs droits de créateurs.

Il faut rappeler qu'aux USA, un dessinateur salarié livrant un travail perd tout droit de regard sur sa création (l'exemple le plus choquant étant les créateurs de Superman, vivant dans la précarité alors que leur personnage avait rapporté des milliards à DC Comics). Adams a fait partie de ceux qui ont réussi à faire bouger un peu les choses dans une industrie qui refuse toujours de reconnaître la notion de droits d'auteurs, et où les artistes doivent faire des procès coûteux et risqués pour obtenir des royalties qui nous semblent couler de source.
Mais il est vrai qu'en France les artistes sont particulièrement bien protégés.Même s'ils doivent aussi se battre sur d'autres fronts.

Bref, si vous ne connaissez pas le travail extraordinaire de Neal Adams, précipitez-vous sur les compilations de ses BDs, et vous allez en prendre plein les yeux !

EDIT : Je me permets de citer les temps forts de la carrière de Neal Adams, tels que J.P. Andrevon les a décrits sur le blog de l'Ecran Fantastique :

"Neal E. Adams, né le 15 juin 1941 à New York est mort le 28 avril 2022 dans la même ville, des suites d’une septicémie. Il avait 80 ans. Fils d’une famille juive, il voyage beaucoup durant son enfance, notamment en Europe en Allemagne, en fonction des affectations de son père militaire. Diplômé en dessin industriel, il fait ses débuts en 1959 chez Archie Comics dont le rédacteur en chef est Joe Simon, le créateur de Captain America. Commence alors pour Adams un long labeur de dessinateur, d’encreur et de lettreur aussi bien dans le registre humoristique que réaliste. Mais son salaire est insuffisant pour vivre, il se tourne alors vers le dessin publicitaire, avant de commencer à se faire un nom avec des histoires dansCreepy et Eerie puis d’intégrer DC Comics.

C'est là, en compagnie de Dennis O'Neil, que Neal Adams va contribuer à redéfinir Batman et lui redonner ses lettres de noblesse, renouant avec l’ambiance sombre de ses débuts, avec des histoires de détective et de monstres, qui influenceront Frank Miller. Il est aussi à l’origine de la création graphique de quelques personnages secondaires marquants comme Man-Bat avec le scénariste Frank Robbins (1970) et Ra’s al Ghul (1971) avec O’Neill, lequel deviendra un ennemi récurrent du Chevalier noir. Les mêmes redéfiniront Two-Face ou encore le Joker à qui ils donneront toute sa dimension de criminel psychopathe. Mentionnons aussi le Green Lantern/Green Arrow, pilier de la bande dessinée de revendication sociale, à l'heure où les comics comprenaient qu'ils pouvaient à nouveau porter un message politique avec le combat pour les droits civiques, contre le racisme, la drogue, la pollution. N’oublions pas non plus l'importance d’Adams dans son combat en faveur des artistes et auteurs, en prenant notamment partie pour la reconnaissance des droits sur Superman de leurs créateurs, Jerry Siegel et Joe Shuster. Signalons aussi, en 1978, Superman Vs Muhamad Ali, 72 pages dessinée en partie écrite par lui à la suite de la désaffection du scénariste Dennis O'Neil. Il aura fallu à l'artiste près de 2 ans pour mener à bien ce projet, que nous avons eu la chance de voir publié en France sous la forme d’un album broché de très grand format chez Sagédition.

Même s’il se fait moins visible à partir des années 80, signant uniquement, à quelques exceptions près, les couvertures de comics dont il dessine aussi les pages intérieures, il fonde par la suite Continuity Studios avec Dick Giordano, son encreur principal, y réalisant quelques comics dont Ms. Mystic ou Valeria, the She-Bat. Après avoir travaillé comme conseiller artistique sur les films Batman dans les années 1990, Adams est revenu au personnage en 2010 avec la minisérie Batman : The Odyssey. Le dernier album portant sa signature Batman : Tales of the Demon, sur un scénario de Denis O’Neil mais avec d’autres dessinateurs est sorti début 2022."

Neal Adams.jpg
Neal Adams.jpg (53.12 Kio) Vu 398 fois


The Art of Neal Adams.jpg


Batman Adams.jpg


batman-la-legende-8211-neal-adams-tome-2.jpg
batman-la-legende-8211-neal-adams-tome-2.jpg (123.22 Kio) Vu 398 fois


Batman219-00.jpg

Re: R.I.P.

MessagePosté: Jeu 02 Juin 2022 - 22:05
par BILL
Je viens d'apprendre le décès d'isidoro Raponi, à l'âge de 76 ans. Isidoro avait été l'un des principaux collaborateurs de Carlo Rambaldi sur les créatures mécaniques de KING KONG 1976, ALIEN, RENCONTRES DU TROISIÈME TYPE, et E.T. L'EXTRATERRESTRE, puis il avait mené sa carrière indépendamment par la suite, en travaillant pour le département effets spéciaux de Disney, sur le film BABY, LE SECRET DE LA LÉGENDE OUBLIÉE, pour lequel il avait fabriqué des dinosaures mi animatroniques, mi-costumes portés par des personnes de petite taille. EN 1985, il était encore impossible d'utiliser des images de synthèse pour représenter des brontosaures comme ceux du film, et la méthode qu'il avait employée avait permis de réaliser des plans assez étonnants avec ces marionnettes habitées et des maquettes. Le sculpture du bébé dinosaure aurait gagné à être mieux texturée, mais ISI, comme on le surnommait, m'avait expliqué que le budget qu'il avait eu pour fabriquer les créatures du film était plus que modeste, alors qu'il s'agissait de l'atout principal du projet ! :roll: Plus récemment, Isi avait travaillé sur A LA POURSUITE D'OCTOBRE ROUGE (il m'avait reçu sur la plateau du film et montré les décors du sous-marin russe) sur la série de Spielberg AMAZING STORIES et sur plusieurs blockbusters comme AIR FORCE ONE, LA MOMIE 3 LA TOMBE DE L'EMPEREUR DRAGON ou THE AVIATOR.

Isi m'a raconté plusieurs anecdotes hilarantes sur ses tournages de films fantastiques, notamment sur la période de sa collaboration avec Rambaldi, qui était un sacré personnage. :wink:

Je pense que j'en raconterai quelques-unes ici pour lui rendre hommage. C'était vraiment un homme profondément gentil et un grand talent de l'animatronique.

Isi-Raponi-with-Baby-1985-r-1.jpg
Isi-Raponi-with-Baby-1985-r-1.jpg (55.18 Kio) Vu 234 fois

Re: R.I.P.

MessagePosté: Lun 01 Aoû 2022 - 22:20
par BILL
L'actrice afro-américaine Nichelle Nichols, connue pour son rôle d'officier en charge des communications dans STAR TREK, est morte dans la nuit de samedi à dimanche à l'âge de 89 ans, a annoncé dimanche son fils Kyle dans un communiqué : "La nuit dernière, ma mère Nichelle Nichols est décédée de causes naturelles. Sa vie a été bien vécue et a été un modèle pour nous tous".

Nichelle Nichols résidait à Silver City, au nouveau-Mexique, avec son fils.

Il est difficile aujourd'hui de se rendre compte de l'énorme impact que la présence d'une femme officier noire sur le pont de l'Entreprise a eu dans les années 60, alors que la communauté afro-américaine luttait pour obtenir des droits civiques équivalents à ceux des blancs.

Uhura représentait l'espoir de millions de gens. Comme Whoopi Goldberg l'a si bien dit plus tard "Voir que l'une d'entre nous était là, dans ce vaisseau, et considérée comme un membre important de l'équipe m'a fait penser que tout était possible pour mon propre futur."

Merci Nichelle et bonne "randonnée stellaire" (star trek) dans l'infini.

nichelle-nichols.jpg