Nos dossiers sur le film Iron Man : saga, interview, critique
Actualité Cinéma du Mardi 29 Avril 2008

A l'occasion de la sortie du premier film autoproduit par les studios Marvel, ce 30 avril, retrouvez les articles que nous consacré à l'homme de fer !

Dossier sur la saga Iron Man

Iron Man (littéralement “l’homme de fer”) est né en mars 1963 grâce à la collaboration de trois hommes : Stan Lee et son frère cadet Larry Lieber ont écrit ensemble cette première aventure, intitulée Iron Man is born, tandis que Don Heck en signait les dessins élégants et particulièrement dynamiques. Le prolifique Stan Lee n’en était pas à son coup d’essai, puisqu’il avait déjà inventé les 4 Fantastiques en 1961, Spider-Man, Thor et Hulk en 1962, et allait imaginer les X-Men en septembre 1963, puis Daredevil en 1964 ! Lorsque la lourde silhouette grise d’Iron Man apparut sur la couverture du magazine Tales of Suspense, les fidèles lecteurs de Marvel accueillirent avec enthousiasme ce héros à l’étrange et alors massive carapace de métal. En France, ce n’est qu’en 1970 que le personnage est apparu, dans la revue Strange publiée par les éditions Lug... [Lire le dossier]

Entretien avec Robert Downey Jr, alias Iron Man

Lisiez-vous beaucoup de bandes dessinées dans votre jeunesse ?

J’aimais beaucoup le personnage de l’ours Rupert. J’avais une petite peluche de Rupert que j’adorais, mais malheureusement, à force de la traîner partout avec moi, je l’ai perdue. J’étais désespéré. Mon père a alors fait semblant de retrouver ma peluche, pour me faire plaisir. Il m’a dit « Oh, mais le voilà, ton ours ! » et m’a donné un autre Rupert, qui était nettement plus grand. Je l’ai regardé de travers, sans rien dire, assez mécontent qu’il puisse me croire assez bête pour tomber dans ce panneau. Je voyais bien que ce n’était pas mon ours ! (rires) Mais je me suis tu et j’ai gardé ce lourd secret en moi jusqu’à aujourd’hui. (rires) En ce qui concerne les bandes dessinées, je lisais beaucoup de magazines édités par Marvel comics et DC (NDLR : la maison d’édition de Superman et Batman, notamment), beaucoup d’aventures de superhéros, donc, mais aussi des histoires comiques comme la série des Archie, et plus tard, les Fabulous Furry Freaks Brothers, des hippies qui sont des personnages cultes de la BD underground. Je ne lisais pas les histoires d’Iron Man plus que celles des autres héros de Marvel, mais je le connaissais déjà très bien.

Auriez-vous pu imaginer que vous alliez interpréter un superhéros Marvel un jour, ou pensiez-vous que ça ne vous arriverait jamais ?

Oh oui, je m’imaginais très bien incarner tous les superhéros qu’on a vu au cinéma récemment, mais personne n’a eu la bonne idée de me proposer ces rôles ! (rires) C’est vrai que je ne suis pas connu pour des rôles dans des films d’action, même si j’en ai tourné un il y a une vingtaine d’année avec Mel Gibson, puis un autre il y a dix ans avec Tommy Lee Jones. Disons que les gens savaient que je n’étais pas fermé à ce genre de films. [Lire l'entretien]

Critique du film

Premier film entièrement produit par Marvel, Iron Man marque un tournant dans les adaptations cinématographiques des superhéros de la célèbre maison d’édition américaine. Au cours des années précédentes, les collaborations entre Marvel et les major companies ont donné des résultats divers, allant du pire (Ghost Rider, Elektra, Hulk) au « sympathique mais pourrait mieux faire » (Daredevil, Les 4 fantastiques 1 et 2) jusqu’à l’excellent (les sagas Spider-Man et X-men). On attendait donc avec impatience de voir ce qu’une production 100% Marvel, sans apports de producteurs extérieurs, et donc sans compromis plus ou moins heureux, pourrait donner. La réponse est là aujourd’hui : un film qui correspond à 100% à l’esprit Marvel, et qui ne cherche pas à « améliorer » par des changements arbitraires ce qui marchait déjà bien dans le matériau originel. La BD originale est respectée et intelligemment actualisée. Marvel a eu raison mille fois raison de confier la réalisation d’Iron Man à Jon Favreau... [Lire l'intégralité de la critique]

Bon film !

Pierre-Eric Salard Bookmark and Share


.