<
 
.

Tutorial : Le tirage en silicone
Article Tutoriaux du Lundi 23 Octobre 2017

Après la réalisation d'un moule simple d’une sculpture en plastiline (voir cette première partie), penchons-nous sur le tirage en silicone.

Par Laurent Zupan

Photos1 et 2 : après avoir parfaitement nettoyé votre moule négatif, pensez à récupérer les yeux (ici en verre) que vous avez utilisés pour la sculpture.

Photos 3 et 4 : Afin d’éviter tout strabisme disgracieux, vous pouvez utiliser cette petite astuce : collez les deux yeux sur un abaisse-langue en bois avant de les recoller (à l’aide de colle à prothèse) dans le négatif en résine. Ainsi, les deux yeux parfaitement alignés se retrouveront à leur place dans le tirage final.

Pour colorer le Mold-Max 15T, nous utiliserons de la peinture acrylique Liquitex. Attention ! Cette peinture ne doit pas être utilisée avec d’autres types de silicone, comme le Dragon Skin ou le PlatSil.

Photo 5 : Notre teinte chair est obtenue en mélangeant à une bonne quantité de blanc une petite touche de rouge primaire, un peu de Terre de Sienne, du jaune et du vert. L’ajout de noir donnera une teinte grisâtre qui peut être intéressante.

Pour trouver une coloration, ou plutôt une translucidité adéquate, utilisez un abaisse-langue pourvu d’un point noir (photo 6). Lors de vos mélange, retirez l’abaisse-langue et observez le « napage » à son extrémité : si le point noir a totalement disparu sous le silicone, le mélange est trop opaque. S’il est parfaitement net, le mélange est trop translucide. S’il est flou… vous êtes bons !

Mélangez le silicone à son catalyseur : pour 100 grammes de silicone, ajoutez 10 grammes de catalyseur et 10 grammes d’huile de silicone (pour rendre le mélange plus fluide et limiter la formation de bulles). Ajoutez enfin la couleur (photo 7) et mélangez parfaitement (photo 8). Aucune marbrure de doit subsister dans le mélange.

Photo 9 : Appliquez au pinceau une première couche de silicone que vous étalerez jusqu’à ce que le silicone « tire » (signe qu’il catalyse). Inutile d’attendre que la couche soit totalement sèche au touché (un silicone encore poisseux adhèrera encore mieux avec la seconde couche).

Préparez la même quantité de mélange, colorée de la même manière, en y ajoutant en plus quelques gouttes de Thi-Vex (un agent thixotropant). Ce produit permettra de déposer une couche plus épaisse dans le moule (photo 10).

Photo 11 : La dernière couche, préparée comme la seconde, vient d’être passée. Avant que cette dernière ne fige totalement, déposez-y des morceaux de toile de jute, afin de créer une accroche entre le silicone et la mousse polyuréthane qui viendra remplir tout l’espace vide du tirage (photo 12).

Préparez la mousse polyuréthane (ici de la SF Foam de Kryolan, dosée à 100 parts de composant A pour 35 parts de composant B) et versez dans le moule (photo 13).

Lorsque la mousse a terminé sa réaction (comptez un quart d’heure) il est temps de démouler la pièce ! N’oubliez pas que les yeux sont collés ! Pendant le démoulage, versez un peut d’alcool à 90° entre le silicone et la résine. Cela aura pour effet de dissoudre la colle à prothèse et lui faire lâcher prise.

Et voici notre petit extraterrestre, quasiment sans défaut (photo 14). Vous noterez une petite infiltration de silicone sur les yeux, cela s’ébarbera très facilement par la suite.

Un peu d’alcool sur les globes oculaires les débarrassera des résidus de colle (photo 15).

C’est terminé ! Vous êtes prêts à passer à la peinture !

[En discuter sur le forum]
Bookmark and Share


Fantasy Attraction Arthur, l'aventure 4D
.